FAITES VIVRE VOTRE MUTUELLE    
Pourquoi faut-il voter avant lundi 25, 15h ? Après tout, quel intérêt ? Quelles sont les conséquences d’une forte abstention ? Ces questions reviennent chaque année quand les adhérents de notre Mutuelle sont invités à s’exprimer sur les résolutions (nos consignes sur le site CGT). Ne pas voter a un coût pour la Mutuelle et un second tour représente un surcoût. Mais c’est aussi prendre le risque, qu’un jour, votre avis ne vous soit plus demandé. En effet, en l’absence de quorum, l’ACPR pourrait remettre en cause cette expression directe des adhérents et imposer à la Mutuelle un autre dispositif qui vous priverait de ce droit.

TOLERANCE ZERO
Nous ne le répéterons jamais assez. Il vaut mieux se faire allumer pour manque de production / productivité que de prendre des risques en ne respectant pas telle ou telle instruction. Dans le premier cas, vous prenez des risques sur votre variable, dans le second, vous vous mettez en risque professionnellement. Même si l’époque est au discours bienveillant, il ne faut pas oublier qu’après les litiges dont vous n’êtes pas responsables, les missions spéciales de l’inspection pleuvent un peu partout… et n’ont d’autres objectifs, en faisant du chiffre en terme de procédures disciplinaires, que de démontrer l’exemplarité de la SG. En attendant, soyez vigilant, respectez les instructions… et au moindre doute, saisissez un délégué de la CGT.

ZONE ROUGE  
Autonomie, responsabilisation ou flicage, c’est toujours la question quand on met en place des nouveaux outils informatiques. C’est plutôt la déception parmi quelques équipes des Crc (notamment à Lille) qui testent une mise à jour sensée améliorer le logiciel de la tour de contrôle, CCPulse. Tout y est maintenu, sauf la réelle autonomie tant attendue : l’activité en temps réel, les temps de pause, les motifs de retraits, etc. Non seulement le vôtre, mais aussi les stats en temps réel du reste de l’équipe … On est bien loin de la qualité de vie au travail. D’autant que, par ailleurs à Marseille, une vieille revendication de la CGT a avancé, la réduction des zones rouges. Une petite victoire mais qui permet de lever un peu plus la pression sur la prise d’appels en continu et d’aller vraiment vers l’objectif de responsabilisation. D’ailleurs, ça fonctionnerait plutôt bien. Les RE qui n’utilisent pas le bâton pour faire tourner la machine sont souvent à l’origine de meilleurs résultats et d’une meilleure qualité de vie au travail.

INCIVILITES

6.130 incidents recensés par le patronat bancaire en 2017. Même sous-estimés, cela représente une augmentation de +15% du taux des incivilités. Celles-ci vont de l’injure à l’agression physique grave avec arrêt de travail. Souvent générées par un mécontentement lié à la tarification, d’autres causes pourraient expliquer la montée de ce phénomène. La montée en puissance de la digitalisation, mais aussi les nouveaux modes d’organisation des agences (accueil partagé) pourraient avoir un lien direct avec l’augmentation de ces incidents. Des pics d’incivilités se concentrent autour des bugs informatiques. En tout cas, il n’y a aucune raison, ni fatalité à subir ces situations. Elles doivent toutes faire l’objet d’un signalement et aboutissent dans ce cas pour 70% à une fermeture du compte. Mais d’autres mesures peuvent être prises pour éviter des récidives par exemple. Et là encore, n’hésitez pas à en parler à un délégué CGT. 

Les fichiers PDf1 PDF2

 

CGT M3 incivlight

cgt678 incivilits

Publié dans Infos 2018

Proposition de votes pour les résolutions pour l'Assemblée Générale de la Mutuelle - 31 mai 2018

Résolution n° 1 :                                                                                        OUI

Résolution n° 2 :                                                                                        OUI

Résolution n ° 3 :                                                                                       OUI

Résolution n° 4 :                                                                                        OUI

Résolution n° 5 :                                                                                        OUI

Résolution n° 6 :                                                                                        OUI

Résolution n° 7 :                                                                                        OUI

Résolution n ° 8 :                                                                                       OUI

Résolution n° 9 :                                                                                        OUI

Résolution n° 10 :                                                                                      OUI

Résolution n° 11 :                                                                                      NON

Résolution n° 12 :                                                                                      NON

Résolution n° 13 :                                                                                      OUI

Résolution n° 14 :                                                                                      OUI

Résolution n ° 15 :                                                                                     OUI

Résolution n° 16 :                                                                                      OUI N'oubliez pas de voter pour Jean Paul Josset et Jean Pierre Schiltz

Nous préconisons de voter pour les résolutions 1, 2,3,4 qui sont des modifications permettant l’adaptation des règles statutaires aux évolutions de la législation.

La résolution n° 5 est motivée par l’harmonisation du régime facultatif avec le régime obligatoire des actifs. Il en est de même de la résolution n° 6 ainsi que pour pallier aux restrictions du gouvernement.

Les résolutions n° 7, 8 et 9 sont rendues nécessaires par des modifications du code de la mutualité.

La résolution n° 10 valide l’adhésion à UGM à laquelle nous sommes favorables.

Nous sommes par contre fortement opposés aux résolutions n° 11 et 12 qui regroupent des propositions du Conseil d’Administration qui remettent en cause les droits des membres et qui prévoient une première hausse en 2019 tout à fait injustifiée de 8% de la cotisation du régime facultatif et qui donne le pouvoir exorbitant au Conseil d’Administration de décider de futures augmentations sans les soumettre à l’accord de l’Assemblée Générale. Autant la CGT était favorable à une amélioration des prestations qui aurait entraîné une hausse modérée de la cotisation autant nous ne pouvons cautionner la décision du Conseil d’y ajouter plus de 2% de hausse sans aucune motivation.

Les résolutions 13,14 et 16 portent sur l’approbation de la désignation des membres du Conseil d’Administration soumise à l’Assemblée Générale.

La résolution n° 15 porte sur les pouvoirs généraux que nous approuvons traditionnellement.

Bonjour à tous,

 

Vous avez reçu le mail pour l’assemblée générale de la mutuelle SG. Certains d’entre vous nous ont demandé ce que nous votions. Voici nos propositions :

 

  • voter Pour à toutes les résolutions qui sont pour la plupart réglementaires ou des évolutions pour s'adapter aux nouvelles réglementations et pour quelques unes des améliorations que la CGT a souhaité, de même à l'augmentation des cotisations du régime facultatif qui est due en partie aux taxes mises en place par le gouvernement depuis plusieurs années.
  • Par contre, voter Contre la 16 ème résolution qui est du ressort d'une assemblée générale extraordinaire au cas où nos gouvernants veulent encore changer la réglementation pour charger les mutuelles.
  • Pour le renouvellement des administrateurs : Carayol et Viala 

 

Bonne journée

Bonsoir,

Non, il ne s’agit pas de la fameuse construction de Le Corbusier à Marseille mais de la future technopole de Val de Fontenay. Elle s’annonce tellement belle et agréable que la direction semble avoir du mal à comprendre qu’il soit nécessaire de mettre en place de vraies mesures d’accompagnement et que ces dernières ne s’adressent pas qu’à une petite minorité de récalcitrants. Il est vrai aussi qu’elle craint de devoir mettre en place un dispositif RH ad hoc bien dimensionné et, plus encore, la main au portefeuille. Il ne s’agirait pourtant au plus que de quelques millions d’euros, un investissement que l’on peut estimer raisonnable si l’on considère qu’il peut faciliter la réussite d’un projet avec une vingtaine de millions d’euros d’économies annuelles à la clef. Mais voilà… je vous rappelle que le ROE n’était encore que de 8,8% au premier trimestre et que les économies de bouts de chandelle font partie du plan pour atteindre les 10%. Cela dit, nous ne désespérons pas de faire entendre raison à nos interlocuteurs. Il reste pour cela deux séances de discussions et il est clair qu’un bon accord est dans l’intérêt de tous.

Pendant ce temps, nous avons également eu des discussions intéressantes avec les responsables d’IBFS et de BDDF. Comme vous pourrez le constater à la lecture des compte-rendus, ces deux  entités sont confrontées à des défis assez différents. Pour ce qui est d’IBFS, il s’agit avant tout de capter la croissance des marchés émergents où la banque est présente tout en gérant au mieux les risques inhérents à chaque marché. Il n’empêche qu’il faudra une bonne dose de miracles pour que le bourbier russe ne se transforme pas en Bérézina. Mais les plus grandes transformations sont réservées au réseau français, où l’irruption du numérique change radicalement la donne. Comme vous pourrez le lire dans le compte-rendu ci-joint, la direction a de grands projets et on ne peut pas lui reprocher de chercher à esquiver le sujet. La question qui se pose est simplement de savoir comment la transition entre l’ancien et le nouveau modèle de relation clientèle va-t-il s’effectuer, et surtout comment son impact pour le personnel va-t-il être géré. Pour cela, nous réclamons qu’une concertation en bonne et due forme soit mise en place qui prenne en compte les remontées de nos collègues. Laurent Goutard semble prêt à en discuter. Nous en saurons plus à la rentrée.

Pour finir, quelques mots sur l’Assemblée Générale de la Mutuelle qui se tiendra à la fin du mois de juin. Vous serez appelés à voter sur un certain nombre de résolutions. Dès qu’elles seront finalisées, je vous ferai passer les recommandations de notre administratrice.

Cordialement,

Emeric Secrétaire du CE des Service Centraux Parisiens

Délégué du Personnel CGT

http://192.16.214.12/espacesyndicalcgt/

www.cgtsocgen.fr

Publié dans Tribune des Salariés