CSE (ex CE) des Centraux Parisiens - Elections

CSE (ex CE) des Centraux Parisiens - Elections (22)

«Quiconque, par des dons ou libéralités en argent ou en nature, par des promesses de libéralités, de faveurs, d’emplois publics ou privés ou d’autres avantages particuliers, faits en vue d’influencer le vote d’un ou de plusieurs électeurs aura obtenu ou tenté d’obtenir leur suffrage, soit directement, soit par l’entremise d’un tiers, quiconque, par les mêmes moyens, aura déterminé ou tenté de déterminer un ou plusieurs d’entre eux à s’abstenir, sera puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros.» 
Code électoral Légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070239&idArticle=LEGIARTI000006353249&dateTexte=&categorieLien=cid

 

Corruption, fraude fiscale et soupçons d’achat de votes : les « affaires Dassault » 

Mort le 28 mai, l’industriel français avait eu, à plusieurs reprises, des démêlés avec la justice.
Par Les Décodeurs Publié par le Monde le 29 mai 2018 à 17h45 - Mis à jour le 29 mai 2018 à 17h52

Temps deLecture 2 min.

Classé parmi les dix premières fortunes françaises, l’industriel et responsable politique Serge Dassault est mort, lundi 28 mai, à l’âge de 93 ans. Son parcours avait notamment été entaché d’affaires de blanchiment, clientélisme et fraude fiscale. Retour sur les démêlés du milliardaire avec la justice.

1998 : l’affaire Agusta-Dassault
De quoi s’agit-il ?
La société Electronique Serge Dassault a été accusée de corruption active, c’est-à-dire d’avoir versé des pots-de-vin à hauteur de 60 millions de francs à des responsables du Parti socialiste belge, afin de remporter un contrat d’un milliard de francs portant sur la modernisation des avions de l’armée belge et sur l’achat d’hélicoptères de combat.
Quelle issue judiciaire ?
En 1998, l’industriel français Serge Dassault était condamné à deux ans de prison avec sursis par la justice belge. En 2005, la Cour européenne des droits de l’homme a, cependant, jugé que ce procès était inéquitable, estimant que Serge Dassault n’avait pas été entendu par la juridiction compétente.

2009 : Fraude électorale à Corbeil-Essonnes
De quoi s’agit-il ?
Serge Dassault avait été mis en examen en avril 2014 pour « achat de votes »« complicité de financement illicite de campagne électorale » et « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé ».
Cela renvoyait aux conditions dans lesquelles s’étaient déroulées les élections municipales entre 2008 et 2010 à Corbeil-Essonnes, gagnées – mais ensuite annulées – par Serge Dassault, puis par son bras droit, Jean-Pierre Bechter.


En juin 2009, le Conseil d’Etat avait annulé le scrutin de mars 2008 et prononcé l’inéligibilité d’un an de Serge Dassault, élu pour la troisième fois. Il avait considéré que 
« l’existence de dons d’argent par le maire sortant à des habitants de la commune était établie », ajoutant que « cette pratique persistante, y compris pendant la période électorale, avait pu affecter la libre détermination des électeurs et altérer la sincérité du scrutin. »

Quelle issue judiciaire ?
L’affaire, en ce qui concerne Serge Dassault, n’avait pas dépassé la mise en examen. L’intéressé contestait les faits qui lui étaient reprochés : « Je n’ai jamais acheté une seule voix. Jamais. J’ai donné de l’argent pour que les gens travaillent, se débrouillent. J’ai été mis en examen parce que des gens ont menti. C’est honteux, minable », déclarait-il fin 2015.

2017 : deux millions d’euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité pour comptes cachés à l’étranger
De quoi s’agit-il ?
En juillet 2016, Serge Dassault était poursuivi pour blanchiment de fraude fiscale. Il était accusé d’avoir dissimulé des dizaines de millions d’euros (31 millions d’euros en 2006 et 12 millions en 2014) sur quatre comptes essaimés entre les îles Vierges, le Luxembourg et le Lichtenstein.

Quelle issue judiciaire ?
En février 2017, Serge Dassault – qui est alors toujours sénateur (LR) de l’Essonne – est condamné à cinq ans d’inéligibilité et deux millions d’euros d’amende.
Le tribunal de Paris avait alors estimé que « l’ampleur de la fraude et sa durée » justifieraient « une peine d’emprisonnement ferme » avant d’avancer qu’une telle sanction n’aurait « aucun sens », en raison du « grand âge » de l’industriel milliardaire.
Ce dernier avait fait appel de la décision. Le procès en appel devait avoir lieu le 6 juin.

goodies

 

Le second tour a lieu du Mercredi 12 Juin (10h) au Mercredi 19 Juin (16h)
Avertissement «Quiconque, par des dons ou libéralités en argent ou en nature, par des promesses de libéralités, de faveurs, d’emplois publics ou privés ou d’autres avantages particuliers, faits en vue d’influencer le vote d’un ou de plusieurs électeurs aura obtenu ou tenté d’obtenir leur suffrage, soit directement, soit par l’entremise d’un tiers, quiconque, par les mêmes moyens, aura déterminé ou tenté de déterminer un ou plusieurs d’entre eux à s’abstenir, sera puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros.» 
Voir aussi  : les votes peuvent ils s'acheter  par des cadeaux, des libéralités ou des menaces ?

Listes des candidats aux élections du CSE ! 
Désignation des représentants de proximité et dans les SSCT : mail de la direction

Vidéos : 
- Une journée ordinaire 
Construire un monde ... pour nous 
Voter ? ... pour qui ? pourquoi ? ... Comment ?
Réorganisations : la responsabilité des représentants du personnel 

Profession de foi :
En juin, ne perdez pas la voix ! 
En juin, ne perdez pas la voix ! (version pdf)

 

Les résultats du 1er tour et les remerciements !

La profession de foi :
Quel bilan des représentants CGT élus en 2016 ? Qui se présente ? Quels enjeux ?
- Les activités sociales et culturelles ? de l'artisanat à l'ère industrielle gràce à la CGT
- J'ai voté (témoignages anonymisés reçus depuis l'ouverture du vote)

- Oubliés ? Perdus ? Le numéro pour obtenir vos codes ? 01.71.11.13.33  du 11 avril (à 10h00) au 17 avril de 9h00 à 17h45, et le 18 avril de 9h00 à 16h00.

- le site du vote ? https://vote.election-europe.com/Elections-SG/

Le formulaire type reçu au domicile ?
Prestataires : comment participer aux élections ?

Vidéos : 
- Construire un monde ... pour nous 
- Voter ? ... pour qui ? pourquoi ? ... Comment ?
- Réorganisations : la responsabilité des représentants du personnel 

Juridique :
La contestation juridique des instances mises en place 
Protocoles signés par les autres syndicats et la direction 

MERCI !!!!!

Merci à tous ceux qui ont voté et plus particulièrement ceux d’entre vous qui ont voté pour notre liste !
Les suffrages sont une chose mais les nombreux messages de sympathie que nous avons reçus tout au long de cette longue campagne sont un véritable encouragement à continuer notre syndicalisme combatif et proche des salariés.

La CGT, avec 35,16% des voix, fait une progression très importante : + 4% !
Elle est seule à progresser. Elle gagne près de 600 voix, le travail a payé.

Il convient de noter que le taux de participation, s’il n’est pas très élevé, est en hausse sensible. Il rejoint celui de 2013.
En 2019, 31,65% des salariés ont voté. En 2016, le taux de participation était de 26% et en 2013 de 33%.
6433 votants se sont exprimés (Vs 5381 en 2016).

Il faut noter que 7 organisations syndicales se présentaient dès le 1er tour.
Elles n’étaient que 6 en 2016.

L’UNSA rate son entrée et n’est pas représentatif avec seulement 6,44% (la promesse du remboursement de Netflix n’aura pas suffi).

Le SNB, qui avait le secrétariat du CE depuis 2016, perd 0,67%.

La CFTC fait une sortie remarquée en perdant sa représentativité dans les services centraux, soit la moitié de l’entreprise.

La CFDT perd aussi 0,63%, mais maintient sa représentativité (ce qui n’était pas gagné puisque les candidats Unsa étaient des mécontents issus de ses rangs).

Nous aurons l’occasion d’analyser plus profondément ces différents chiffres et de revenir vers vous très rapidement.
Encore une fois, merci à tous !

Merci à toute l’équipe CGT qui a été récompensée du travail effectué !

1ertour2019

De :
Envoyé : jeudi 11 avril 2019 17:06 À : PHAM Phu-Cuong DfinDtoTrf <
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>; SCHILTZ Jean Pierre IrbaClt <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
Objet : [PRIV] - VOTE
Bonjour
Pour information : j’ai voté pour la CGT, et je vous soutiens à fonds !
Merci pour votre soutien, en ces temps difficiles !
IRBS/IRB

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour,

J’ai voté pour vous sans souci technique et j’encourage mes collègues à être cohérents car les seuls qui mettent le doigt sur les vrais sujets depuis que je suis là ce sont vous.

Perso la dimension « CE et copain cool », sur laquelle semble miser le SNB selon moi, ne m’intéresse pas.

C’est le message que je fais passer car je le pense.

Il ne faut pas attendre d’être dans un plan social pour être sympathisant cégétiste (dans la banque en tous cas).

Cdlt

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De :  OperFin
Envoyé : jeudi 11 avril 2019 12:29
À : ERNOUX-ROLLAND Morgane 
Objet : RE: [PRV] 1 fois tous les 4 ans, c'est moi qui ai besoin de vous... maintenant
A (bien) voté!

Bon courage, et merci pour la constance de votre action !

XXX

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De : salariée 
Envoyé : jeudi 11 avril 2019 11:38
À : CGT
Objet : Re 

Bonjour Philippe,

C'est déjà fait en ce qui me concerne.

C'est naturellement vers la CGT que je me suis tournée pour les deux seules occasions où j'en ai eu personnellement "besoin". J'ai reçu à ces occasions une écoute active et compréhensive et un soutien appuyé. Si ma situation personnelle n avait rien d'"alarmant", j'ai perçu le volonté de mes interlocuteurs de la resituer et l'analyser dans une perspective plus générale et commune à d'autres salariés.

Les tracts distribués offrent souvent des points de vue éclairants et instructifs sur les grandes manoeuvres du management qu'on ne percevrait pas à la seule aune des informations dont chacun dispose à son petit niveau.

Récemment, j'ai trouvé particulièrement pertinente l'interview du salarié démissionnaire qui illustre très bien le phénomene grandissant et inquiétant de la baisse de l'engagement des salariés dans leur travail et de celle de leur attachement à cette banque qui jadis était source de fierté avec un fort sentiment d'appartenance. Celui-ci s'est delité au fil des plans successifs et surtout d'une politique RH qui, sur la durée, ne reconnaît pas la valeur de la loyauté du plus grand nombre, pour pouvoir continuer de servir à la fois toujours la même minorité de privilegiés et à la fois les actionnaires, aux dépens de la solidité du groupe à long terme. La CGT a exprimé la gravité de cette situation et attiré l'attention du management sur ce point qu'elle analyse, à juste titre à mon avis, comme une "bombe à retardement".

Plus globalement, j'ai toujours confié ma voix à la CGT pour des raisons d'opinions politiques et de conception de l'équilibre qui doit exister entre la rémuneration du travail et celle du capital, et plus généralement du rôle de l'entreprise et de la place de l'humain dans la société. La CGT a une emprise nationale sur ces sujets et un long "track-record" (comme on dit dans la banque) en la matière.

De manière pragmatique, je sais que les positions fermes de la CGT et pro-salariés permettent des avancées plus intéressantes que ce que la position plus "consensuelle" d'autres syndicats ne permettrait. En s'appuyant sur sa conscience du dédéséquilibre du rapport de force et son idéal d'une société plus juste, elle place ses exigences un cran plus haut au bénéfice des salariés, et cela sans compromettre la bonne marche de la banque dans un environnement qui pose en effet de nombreux défis.

En bref, la CGT c'est pour moi un rempart important contre le recul graduel des acquis sociaux arrachés de haute lutte par nos aïeux.

Amicalement,

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De : RocsRmf
Envoyé : jeudi 11 avril 2019 12:14
À : ERNOUX-ROLLAND Morgane 
Objet : RE: [PRV] 1 fois tous les 4 ans, c'est moi qui ai besoin de vous... maintenant

Hello,

J’ai voté.

Tu as toujours été disponible afin de répondre à mes questions. De plus vous êtes les seuls à défendre nos intérêts sans compromissions

 Merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
De : SALARIEE

Envoyé : jeudi 11 avril 2019 10:42
À : CGT
Objet : RE: 
Bonjour Philippe
J’ai peu voter sans problème à l’instant. Cela sera mon dernier vote, je quitte la SG le 24/05/2019
Je n’ai pas d’exemple marquant où la CGT SG a pu m’aider, j’ai en effet eu la chance de n’avoir jamais été en conflits avec la direction/management
Cependant, j’ai toujours pu poser des questions à Jean-Pierre SCHILTZ sur les droits des salariés (que j’ai rencontré à l’époque de BHFM)
Idem lors de mon passage au CRC comme manager, j’ai toujours pu avoir des discutions constructives avec Ludovic
Pour conclure, même si je suis le plus souvent en désaccord avec les positions nationales de la CGT (Mr Martinez), je trouve l’action de la CGT SG efficace.
Bonne continuation

merci

-------------------------------------------------------------------------------------------------

De : XX
Envoyé : jeudi 11 avril 2019 15:07
À : CGT
Objet : RE: 

Bonjour,

Je viens de voter.
J’ai voté CGT parce que :

  • j’apprécie son action d’une façon générale et que je considère que c’est un syndicat plus combatif que les autres
  • j’ai demandé une aide à un délégué du personnel CGT qui suit toujours mon dossier et que j’apprécie ses conseils et son engagement.

Cordialement,

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

J’ai voté CGT bien évidemment. Vous êtes toujours disponible pour écouter et aider. On ne vous remerciera jamais assez surtout quand on sait tout ce que ça implique.

Bon courage pour l’élection.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Pour les élections, oui, ce sera d’autant plus facile que je suis hautement convaincu de l’utilité et de l’efficacité de votre soutien.

 
Je vais aussi me permettre de t’adresser quelques cas... les “désignés volontaires” sont nombreux en ce moment, à tous les niveaux !
 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Page 1 sur 2