Les infos du 09 Janvier 2015 - article

Évaluer cet élément
(71 Votes)

Ô MÂNES DE CHARLIE

« Je suis Charlie », ce slogan, bien trop oecuménique n’est pas du tout dans la nature de Charlie Hebdo, qui portait un esprit critique bien soixante-huitard et pas du tout consensuel. Les mânes de Charlie doivent bien rigoler là-haut d’entendre les cloches de Notre-Dame sonner pour eux. Cependant, l’émotion légitime suscitée par cet acte odieux est partagée par tous, et c’est bien. Le personnel de la Société Générale a largement participé à la minute de silence organisée le jour de deuil national. Plus de 1200 salariés ont répondu à l’appel au rassemblement au pied des tours de la Défense, sous la pluie battante, et aussi dans bon nombre d’agences, parfois avec le soutien de la Direction. Beaucoup se sont émus du silence assourdissant de la Direction. Parfois, des messages de la COM ont été relayés. Le reste s’étant contenté d’un soutien trop discret sur SG communities. Mais, au-delà de l’émotion, le rassemblement derrière « la liberté d’expression » et de la défense de « la liberté » que nous serions tous à chérir interroge. Qui ne se souvient du 11 septembre, et de l’espoir qu’un tel acte serait à l’origine d’une prise de conscience universelle ? On a vu ce que ça a donné, aussi bien du côté des terroristes islamistes que des puissances occidentales. Espérons encore que cet attentat provoquera un sursaut et l’engagement de tous, musulmans de France compris, dans l’éradication de tous les fondamentalismes et leurs avatars, religieux ou non. Après tout, il n’y a pas bien loin entre les autodafés nazis et l’attaque contre Charlie Hebdo : il s’agit de tuer la liberté de penser. Ce qui est impossible heureusement. C’est pourquoi nous préférons les mots de Saint Just : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ».

 

CONSTRUIRE ENSEMBLE

Depuis de nombreuses années maintenant, les salariés de la Société Générale ont pu mesurer le travail des représentants de la CGT. Informer, écouter, débattre, pour au final, décider ensemble sont les maitres mots de notre pratique syndicale et forgent les liens que nous avons tissés avec les salariés, principalement dans les moments difficiles d’ailleurs... Suppression d’emplois, PSE, mais aussi par exemple, Mikado, Roméo, auront mis en exergue la nécessité d’avoir des représentants du personnel, combatifs, disponibles et à l’écoute. Les élections du Conseil d’Administration qui s’ouvrent le 15 janvier (à partir de 10H00) et s’achèveront le 21 janvier (à 14H00) vont être le moment où vous devrez utiliser une liberté d’expression qui existe dans l’entreprise : le vote. En ces temps dramatiques, qui nous permettent de mesurer le prix des libertés dont nous disposons, ne pas voter serait un contre sens historique et une erreur individuelle.

 

QVT

La première réunion de négociation de l’année 2015 aura eu lieu le 8 janvier. La QVT (la qualité de vie au travail en DRH’Langue) a été l’occasion d’un premier échange sur les bases d’un texte remis aux organisations syndicales quelques jours auparavant. Nous sommes donc intervenus pour que les bons et pieux principes mis en avant dans le projet se concrétisent par des mesures dans la vraie vie. Les propositions dont nous allons débattre devront répondre, enfin, à l’objectif fixé depuis de trop nombreuses années : faire dégringoler le stress dans l’entreprise.

 


Les infos de la semaine en PDF

 

CGT532-Charlie-VB

Lu 6856 fois Dernière modification le jeudi, 13 août 2015 20:31
Connectez-vous pour commenter