Les infos du 22 Juillet 2016 : Nice, Dunes, Comité Européen

Évaluer cet élément
(76 Votes)

MINUTE DE SILENCE
La direction appelait tous les salariés, ce lundi 18 juillet, à respecter une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice. La CGT s'est bien sûr associée à cet hommage national et a relayé l'appel. Malgré les congés, nous étions, ainsi, nombreux à nous rassembler dans l'Agora pour leur rendre hommage. D'après nos sources, pour l'heure, nos collègues de Nice n'ont pas été touchés par cette tragédie même si on peut comprendre ce que nous disait l'une d'entre eux, "il leur est bien difficile de reprendre une vie normale après ces moments éprouvants". La CGT tient à apporter tout son soutien et sa solidarité aux familles et proches des victimes touchés par cette tragédie.

VERS LES DUNES
La direction a confirmé par mail à l’ensemble des salariés concernés leur transfert vers les Dunes. Depuis l’accord, que nous avions exigé de Frédéric Oudéa dans le cadre de ce projet, 460 salariés auront trouvé une solution individuelle dans le cadre de ce projet collectif concernant 3458 personnes. 260 mobilités ont été actées depuis septembre 2015, en plus des 160 mobilités des salariés dont la situation était jugée prioritaire. Il reste 47 salariés prioritaires en attente de propositions, avant que les transferts ne commencent en septembre. En novembre ou décembre, les salariés « bénéficiaires » des mesures d’accompagnement (d’après la définition de l’accord) qui n’auront pas le choix de déménager, percevront une prime de 1.000 euros.

L’EUROPE, l’EUROPE,… l’EUROPE
Le 30 juin, s’est tenue la première session ordinaire du nouveau Comité Européen constitué en décembre 2015. La séance était présidée par le DRH, Edouard Malo Henry, accompagné de Jean-François Climent, le directeur des relations sociales et Frédéric Clavière, le juriste de l’étape. Sévérin Cabannes est intervenu pour la Direction Générale sur l’environnement bancaire, en commençant, malgré tout, son exposé par «Je suis content et heureux d’être avec vous ce matin». Rien de franchement nouveau dans l’exposé du contexte macro économique, si ce n’est que ce Comité se tenait une semaine après le referendum britannique. Avec toujours, et encore plus d’incertitudes dans l’environnement bancaire concernant les contraintes réglementaires qui s’imposent à chaque établissement, notamment avec les exigences en matière de capital qui pourraient à nouveau être relevées. Pour le Groupe, la direction fixe 4 défis : la croissance (notamment via l’Europe Centrale ou de l’Est, mais aussi l’Afrique), la rentabilité (inférieure aux attentes des investisseurs, et pourtant déterminante en cas de consolidation du secteur), la digitalisation (avant que les clients ne se tournent vers un autre acteur majeur) et la conduite de la SG (spécialement frappée par les médias). D’où la vague de selfies tout azimut et le #WeLoveSG à toutes les sauces qui envahissent les réseaux sociaux de l’entreprise. Le faux pas à ne pas franchir serait les dérives au moment des évaluations, si un salarié semblait ne pas s’être approprié les valeurs du Groupe et qu’il lui était reproché de donner une image négative de la SG !?... La conclusion de Séverin Cabannes : « Nous avons la conviction que nous sommes dans la bonne direction ».

 

Les infos sous format PDF

 

 cgt601-les-dunes

Lu 13939 fois Dernière modification le vendredi, 22 juillet 2016 12:07
Connectez-vous pour commenter