Les infos du 10 Juin 2016 : PSE Mark/Lyxor,Noix d'honneur, HOMO HOMINI LUPUS EST

Évaluer cet élément
(84 Votes)

PSE A REPETITION

Le 9 juin, le CHSCT des Tours SG et Basalte a formellement rendu son avis concernant les réorganisations MARK LYXOR GLFI. Les élus CGT, seuls présents lors de cette réunion désertée par les autres élus trop occupés à faire campagne pour les élections, ont voté contre les projets. Le calendrier a aussi été présenté. Le 29 juin commenceront les premiers rendez vous au CMM. 3 commissions de validation des demandes de départs ou reclassements auront lieu cet été (29 juillet – 12 août – 31 août). Ceux qui veulent bénéficier du coup de pouce de 20% devront donc passer à la 1ere commission.  Mais au-delà du vote, la CGT a proposé et obtenu que les remontées de pics de charge soient faites directement par les collaborateurs, pour un éventuel meilleur arbitrage. Il a également été discuté des modalités de réduction ou cessation d’activités. Concernant les incitations diverses et variées (à partir, à rester, se reclasser…), les représentants de MARK ont dû en convenir : « Les managers qui font ça, sont en dehors des clous ». des consignes strictes vont donc être passées aux managers pour éviter toute pression ou incitation forte.

NOIX D’HONNEUR

Au mieux, il pourrait être possible de considérer la lettre de menaces que la DRH a envoyée au délégué national de la CGT comme anachronique. Sous la plume de Frédéric Clavière, la très longue missive de la direction s’apitoie sur l’utilisation abusive de la messagerie… après que la CGT ait demandé à chaque salarié concerné par les projets de fermeture ou de réorganisation des PSC s’il fallait ou non signer l’accord en négociation depuis le 9 mars. Alors que l’on mange du «Digital» à toutes les sauces, la DRH s’offusque du fait que leurs représentants cherchent à informer les salariés et surtout  leur permettent de donner leur avis. Ce dont plus d’un millier d’entre eux ne s’est pourtant pas privé de faire. La direction va jusqu’à s’interroger sur la «valeur de la signature de la CGT». En attendant, les syndicats sont purement et simplement censurés des réseaux sociaux de la Société Générale. Il est vrai que le référendum réclamé par le MEDEF ne sert qu’à contourner les syndicats majoritaires qui n’iraient pas dans le bon  sens. En fait, le réformisme, la modernité, la démocratie ….c’est seulement, quand ça les arrange !

HOMO HOMINI LUPUS EST

L’homme est un loup pour l’homme. Alors que les réclames pour le sous-Scorsese agitent les écrans en face de la Tour SG, les prud’hommes parisiens déroulaient le tapis rouge pour le Loup de Pont-l’Abbé. De son côté, le grand méchant loup du MEDEF montrait les dents afin que ne s’élèvent pas de voix discordantes au sein du patronat au sujet de la loi El Khomri. Il y a pourtant des employeurs qui sont aussi contre l’inversion de la hiérarchie des normes car elle permettrait une concurrence sauvage à coups de moins disant social ou salarial alors que le cadre actuel permet à tout le monde de jouer à peu près avec les mêmes règles du jeu. Un salarié prestataire à la SG faisait aussi justement remarquer que la convention collective applicable à la SG est nettement plus favorable que sa convention Syntec. Il a parfaitement compris la situation en résumant : «si la loi passe vous allez souffrir…». C’est bien pour cela qu’il y a une manifestation nationale mardi 14 juin et que nous avons tous intérêt à y participer.

Les infos sous format PDF

cgt596-pse-lixor

 

 

Lu 15796 fois Dernière modification le vendredi, 10 juin 2016 18:53
Connectez-vous pour commenter