jeudi, 30 décembre 2021 15:24

Covid19 - Cellule de crise du 30 décembre 2021 : centraux et réseau

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

COVID-19 - Cellule de crise - 30 décembre 2021

 

Direction : Coralie Bianchi, Luc Lagrange, Patrick Antoniazzi, Jean-Charles Echard, Sophie Desloges

CGT : Ludivine Perreaut / Séverine Charnotet / Morgane Ernoux-Rolland

CFDT - SNB - CFTC

 

POINT DE SITUATION DE LA DIRECTION :

Concernant le siège, au 24/12, 160 cas positifs contre 115 la semaine d’avant. Début de semaine : 43 cas remontés. Ces chiffres ne reflètent pas forcément la réalité de la situation car c’est la période des vacances scolaires et certains ne se sont peut-être pas déclarés.

Réseau :

S49 – 94 cas avérés, 55 cas contacts étroits

S50  - 122 cas avérés, 88 cas contacts

S51 – 124 cas avérés, 57 cas contacts

Cela représente une augmentation importante du nombre de cas avérés par rapport au mois dernier, en ligne avec ce qu’on observe sur l’ensemble du territoire.

Lundi soir, le premier ministre a parlé des mesures sanitaires à mettre en place à compter de début janvier. On attend le protocole officiel mais on a eu des éléments du projet. Compte tenu du variant Omicron, il est demandé de fixer un nombre minimal de 3 jours de télétravail pour 3 semaines à partir du 3 janvier.

Deuxième info : revue des durées d’isolement des cas contact qui seraient revues à la baisse. On n’a pas encore les informations mais il devrait y avoir des changements.

Une cellule de crise groupe a eu lieu hier pour regarder l’organisation qui serait mise en place.

 

Organisation mise en place dans le réseau :

« Lors de la dernière réunion, vous aviez dit qu’il était important d’anticiper sur ce qui allait se passer, c’est ce qu’on a fait. Dès la semaine suivante on a organisé des réunions pour déterminer les rythmes de TAD avec l’objectif de maintien de l’activité. Les lignes directrices ont été déterminées et communiquées le 23 décembre au réseau pour qu’elle soient applicables à partir de lundi. »

Pour les plateaux DR et DCR : 2 jours par semaine

Agences, UC, espaces pro : 1 jour par semaine pour l’ensemble des experts

Compte tenu de la nécessité de laisser les agences ouvertes pour la clientèle, pas de modification pour les autres acteurs.

CAR : 2 jours par semaine – pas de restriction pour les rdv clients

CDS : 1 jour par semaine minimum. Collab FIA-CRE/FPE/OPE/REC : 2j/semaine. CCT 2j. Compta et négociation amiable : n’a pas la réponse

CRC : 1 jour par semaine

AEP : 3 jours par semaine excepté pour les fonctions logistiques (1j/sem) et chargés d’accueil.

Ces mesures seront mises en place à compter du 3 janvier. En fonction des situations locales cela peut nécessiter quelques jours d’adaptation.

On a conscience que le fait d’avoir des écarts entre les collaborateurs sur le nombre de jours génère de l’incompréhension, voire de l’inquiétude. Ils ont le sentiment de ne pas être traité de la même façon que leurs collègues : ce qui nous amène à définir ces différents rythmes est le maintien de l’activité, et le passage en TAD est surtout une mesure de protection collective pour limiter la circulation de la population.

Le TAD vient en complément des autres mesures comme le port du masque.

 

Services centraux :

La logique retenue c’est l’équilibre entre protection des salariés et maintien du service et d’activité. La différence avec la situation d’il y a deux ans c’est le stock de masques et la vaccination.

Rythme de TT pour les 3 semaines à venir : 4 jours par semaine en TT pour les activités qui le permettent, donc retour 1 jour sur site (notamment pour les temps partiels ou les personnes qui poseraient quelques jours de congés)

Lissage de la présence sur site et étalement dans les locaux.

Mise en place de la vente à emporter exclusivement dans les services de restauration pour déjeuner à son bureau en respectant 2m. La liste des restaurants ou cafétéria ouvertes sera publiée avec leurs horaires.

 

All staff :

  • Pauses café interdites dans les salles de réunion, on recommande de les éviter
  • Privilégier les réunions à distance. Elles sont toujours possibles en respectant les capacités (50%). Tous les évènements doivent être digitalisés. Les déjeuners/diners/galette de roi, que ce soit en interne ou externe, sont interdits
  • Les déplacements en France ou à l’étranger pour les 3 semaines à venir sont déconseillés et soumis à accord du patron de BU/SU.

 

 

TOUR DE TABLE AVEC LES ORGANISATIONS SYNDICALES

 

Questions CGT :

- isolement cas contact : chez BDDF on a introduit la notion de métiers 100% télétravaillables ou non. On considère que certains postes nécessitent une présence sur site. Nous demandons que dès lors qu’un salarié est équipé et cas contact, il soit en isolement à domicile

Direction : si poste non 100% télétravaillable c’est l’activité partielle qui s’applique.

- variant : le nouveau protocole prévoit une différenciation de la durée d’isolement des cas contacts selon le variant de la personne positive. Or, tous les cas covid ne sont pas séquencés ou dans des délais supérieurs à une semaine. Quelle est la position de la SG sur la durée d’isolement dans ce cas ?

Direction : dans les centraux on est en capacité de mettre en télétravail et faire de l’isolement. Sur le réseau, on applique les préconisations : si une personne est identifiée cas contact Omicron, on applique les règles concernant le variant, dans les autres cas on applique la règle standard qui est moins disante.

- isolement à l’étranger : certains salariés se retrouvent positifs à l’étranger et ne peuvent rentrer en France (ex : Espagne, États-Unis). Quel dispositif pour eux ?

Direction : on doit vérifier avec Ameli. On ne peut pas télétravailler de l’étranger. Donc soit congés, soit RTT, soit absence non rémunérée. On va vérifier si arrêt maladie dérogatoire possible.

- Personnes fragiles : pour les personnes éligibles proposer 100% de TT. Pour les masques, le masque FFP2 est désormais préconisé pour les personnes fragiles, la SG a-t-elle des stocks ?

Direction : on prend note on va regarder pour les masques. Pour les personnes vulnérables, si on a un certificat d’isolement parce que le salarié répond à la notion de personne fragile, dans ce cas on applique l’isolement, soit en télétravail soit en activité partielle ou arrêt maladie (à vérifier). On a les mesures barrière.

- CDS : rythme de télétravail totalement insuffisant. Cela ne va pas être compris par les collègues qui ont déjà eu des rythmes de TAD plus important par le passé, alors même que le gouvernement demande 3 jours, voire 4

Direction : On a encore des documents papiers qui circulent ou la nécessité d’imprimer des documents, qui sont des freins au déploiement du TT. Il y a aussi le sujet de la téléphonie. Sur ces sujets il y a des projets en cours, qui ne seront pas livrés de suite comme SG Talk

CGT : sur les UG CCT, il n’y a ni papier ni téléphone et pour autant vous laissez la jauge à deux jours… Concernant la filière Flux, 1 j/semaine alors que l’activité est similaire à celle des AEP qui sont à 3j/semaine. C’est incompréhensible sachant que ces UG ont travaillés avec beaucoup plus de TAD par le passé.

Direction : On va regarder mais la situation va évoluer dans les prochains jours. Il y a aussi un élément à prendre en compte : l’absentéisme qui risque d’impacter le nombre de présents sur site. On sera peut-être amenés localement à faire revenir sur site des salariés si sous-effectif, et dans d’autres endroits on pourra étendre le TAD

  • CRC : 1 jour par semaine, c’est insuffisant. Les 4 CRC sont dans des métropoles, c’est incompréhensible

Direction : problématique de téléphonie tant que SG Talk n’est pas déployé

  • CDS : il faut réétaler les salariés. On a des salariés regroupés sur des espaces alors qu’on a des espaces libres. C’est à la technique d’installer des répétiteurs ou de les déplacer (pour les Nova) ou pour que les collaborateurs soient les plus espacés les uns des autres, sachant qu’en CDS on mange sur nos postes de travail.

Direction : on va regarder ce point.

 

Questions des autres organisations syndicales

  • Clusters: il y aurait des endroits où les instances ne seraient pas prévenues

Direction : communiquez-nous les endroits. Sur dernière semaine, sur le réseau : deux clusters déclarés et 7 agences fermées. La règle est que les CSEE soient informés. Sur les centraux : 3 clusters sur première semaine des vacances

Centraux : 3 clusters 22/12, 27/12,  29/12 à Niemeyer 2 , Socle et Perspective Défense

  • Stock gel et masques 

Direction : le gouvernement impose une gestion des stocks. On avait recommandé 250.000 masques pour le réseau, arrivés mi-décembre. Dans les centraux, les stocks sont OK également (200 000 ont été recommandés et 80 000 sont à proximité).

  • Fermeture de classes

Direction : la procédure n’a pas changé. Avec Omicron, on risque d’avoir plus de monde qui aura des enfants cas contact. On attend les éventuels nouveaux délais d’isolement annoncés par le Premier Ministre.

  • Dotation de tickets restaurant pour les services centraux

Direction : accord sur le télétravail prévoit un délai d’un mois qui va courir à partir du 03/01/2022.

  • Déploiement Nova

Direction : il manquait 5000 laptops qui ont livrés le 13 décembre. L’objectif est qu’à fin janvier l’ensemble des collaborateurs de BDDF soient équipés.

 

Direction : une cellule de crise avec BDDF aura lieu lundi prochain et je serai en mesure de revenir vers vous mardi ou mercredi prochain s’agissant des CCT, des plateformes comptables et les UG négociation amiable et la filière Flux. La direction doit aussi nous revenir sur les protocoles de nettoyage et l’étalement des salariés dans les locaux.

Il faut que les salariés puissent s’organiser. Un message est prêt pour les centraux et il va être envoyé. Un SMS le sera également. Pour ceux qui ont renseignés les éléments dans My BCM, ils recevront un mail sur leur boîte personnelle. Pour le réseau, ce sera un mail en cascading.

Les informations seront aussi disponibles sur le numéro de téléphone de crise.

 

En bref : pour le réseau, les mesures prises sont nettement insuffisantes, et même si la direction argue du fait que la situation est différente d’il y a quelques mois (beaucoup plus de collaborateurs équipés), les mesures prises notamment en CRC et CDS sont nettement en-dessous des attentes gouvernementales d’une part, et des salariés d’autre part…

Lu 367 fois Dernière modification le jeudi, 30 décembre 2021 16:25
Connectez-vous pour commenter