jeudi, 30 avril 2020 11:40

BDDF : cellule de crise et déconfinement - 30 avril 2020 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

BDDF : cellule de crise et conf call déconfinement du 30 avril 2020 

Direction : Valérie Migrenne (VM), Michel Galiay (MG), Frédéric Clavière Schiele (FCS), Claire Gathier Caillaud, Patrick Antoniazzi, Xavier Amouret, Laetitia Bourdin,
CGT : Philippe Fournil / Ludovic Lefebvre / Yoann Bérard
CFDT - SNB - CFTC

Point sur le réseau par Michel Galiay :
"Très rapide car en termes d'activités, on est sur le même type de chose que la semaine dernière.
Ouverture plutôt supérieure, amélioration sensible (notamment à Strasbourg 81% au lieu de 31%), c'est encourageant.
Absentéisme de 7% à Bordeaux hier par exemple.
Activité très orientée sur le PGE vers la PRO. La capacité de décaissement en CDS est de 1 à 2 jours.
Sur les successions à Strasbourg attention particulière, et on le comprend.
Sur les PRI, sur l'octroi, il y a une reprise et on regarde de près.
Activités vitales et critiques assurées partout.
85% de présence sur les CRC. Ça se détend."

Questions sur les aspects très opérationnels (par ordre alphabétique, inversé cette fois-ci) :

Il y aurait des lenteurs sur le décaissement (côté Sogepro qui semble bloqué).
Réponse de MG : il y a une affluence évidente sur Sogepro et il y a eu un plan de renforcement (mais il faut former les équipes). Sur la partie du décaissement, il y a des dossiers incomplets (docs qui manquent de la part des clients) donc les dossiers repartent.

Flexibilités des horaires pour pallier les problèmes d'horaires des écoles, des crèches
Signalisation et fléchage des parcours
Attention au ménage
Plexi parfois trop petit.
Fontaines à eau
Incivilités : clients extrêmement tendus et ça ne va pas s'arranger…. Agences taguées….
Au CDS de Toulouse hier, en CSE, le médecin du travail est intervenu sur la climatisation. Celle-ci poserait un problème de diffusion du virus si elle est en recyclage d'air intérieur sans filtre à pollen (qui serait suffisamment fin pour filtrer les aérosols dans lesquels se trouve le virus). Ce n'est pas le cas du CDS. Il faut donc traiter ces points sérieusement, faute de quoi, les conditions sanitaires ne sont pas remplies.
Suivi du % de dérogations art 5 de l'accord sur le maintien de la rémunération et jours de congés.

Tickets restaurants :
travail à distance on leur retire les tickets restau
=> réponse de FCS : remontez-moi des cas, pour qu'on voit si c'est une routine ou si c'est des cas individuels.

mouchoir jetable ? Procédure pour descente aux coffres ? On peut mettre des visières ?
Pilotage des niveaux ? Délai de prévenance ? Quelle latitude ? On peut passer du niveau 3 au niveau 1 ?
bienveillance et exemplarité managériale, comment ça va se traduire dans BDDF ? Va-t-il y avoir un guide ?
Aménagement d'horaires et décalés, quelles précisions ?
Garde d'enfants, il faut clarifier. Il reste une interprétation car vous dites "il y a les grands parents, ou voisins, ou autres …".
Agence NECA : il faut allouer les bureaux de manière individuelle et plexi. (MG : j'y ai répondu hier mais je vais le refaire).
Il faut un stock de gants.
Il faut rappeler que la quatorzaine ne change pas…. (FCS : oui, mais nous l'avons déjà dit et répété)
Demande que les niveaux et les changements de passages de niveaux fassent l'objet d'un échange avec les IRP.
Filtrage en agence
Reprise des contacts avec les prescripteurs (nombreux dans un petit bureau).
On demande une véritable collaboration avec les IRP dans ces différentes phases.

Réponses de Michel Galiay :
Flexibilité des horaires :nous avons encore à travailler, nous y sommes favorables pour tenir compte de contextes locaux et sur les modalités de déclinaisons locales.
Signalétique : on l'a dit hier, on y travaille notamment pour tenir compte des changements de niveaux.
Plexi : il faut rappeler l'utilisation correcte de ces moyens (bureaux recevant des clients et accueil)
Ménage : ok pour le renforcement des modalités notamment DRIF Nord et DRIF Sud.
Fontaine à eau : elles seront condamnées tout comme les machines à café
Suivi des dérogations art 5: point repris par Valérie Migrenne. Elle se met en situation d'y répondre. Mais peu d'utilité de donner le nombre de dossiers en attente… car il faut les analyser au regard des données qualitatives (des dossiers demandent beaucoup d'attention et d'autres pas).
Incivilités : effectivement, extrêmement inégales entre les régions. Pas d'infos sur des Tags sur Bordeaux (mais j'ai bien eu des incivilités), j'en ai eu sur Lille. Des vigiles sont prévus (notamment pour le versement des allocations la semaine prochaine). Lors de tensions, on met en place des vigiles.
Climatisation : préciser les consignes, c'est une bonne idée. Je vais voir pour Toulouse.
Dispositifs pour les monnaies et coffres: c'est prévu. Les gants sont donnés à ceux qui le souhaitent, mais on avertira qu'il faut respecter un protocole très précis (nettoyage des mains, ils sont à jeter après utilisation pour un acte unique (par exemple retrait du courrier de la bal…). Et poubelles spécifiques pour recevoir les outils souillés.
Les visières : la médecine du travail a alerté sur le mauvais usage qui serait dangereux… Nous sommes sur le masque salarié et client, et distance de 2 mètres. Nous ne sommes pas favorables aux visières.
CFTC : mais le virus s'attrape aussi par les yeux… vous ne pouvez pas l'interdire.
FCS : on préfère des règles de bases qui soient uniformes. Sinon on en oubliera et les gèrera mal.

Horaires : le sujet des horaires devra s'adapter en fonction de l'entité géographique et des problématiques locales. L'adaptation locale doit être grande (contrairement à notre position binaire sur la sécurité).
VM : on a laissé de la souplesse en local et on va continuer à s'adapter.

Gestion opérationnelle des niveaux : Les niveaux sont des points de repères, confrontés à des situations concrètes, imprévisibles, et donc, on ne peut pas lister toutes les situations, mais il faudra être très pragmatiques pour les changements de niveaux. Nous le découvrirons tous ensemble, avec beaucoup de prudence et en respectant les principes de protection absolue. Ça peut être très rapide de revenir sur le niveau précédent.
CGT : …. Sauf que techniquement il y a des modifications et des conditions qui changent (par exemple, flux en agence).
MG : les niveaux sont gérés selon une cohérence et un pilotage en central. Il y aura des informations passées aux clients et aux collègues pour le desserrement (passage au niveau 2 par exemple). Il n'y a pas de délai de prévenance pour resserrer les conditions de sécurité (niveau 3 ou 4).

Congés et pressions : j'ai regardé sur le CDS visé et des exceptions ont été accordées.
Bienveillance managériale :formation … par cascade
Pas de flex à BDDF et bureaux fixes pour chaque conseiller.
Il y a un sujet pour les agences avec caisses et le port du masque obligatoire…. C'est une position de place, mais la SG se pose la question car on a un problème de sécurité évident…

VM :
Remontées des congés : quelques exceptions en agences, mais on a fermé pas mal d'agences. Et pour les pro, on a fait des exceptions mais en termes de volume, ça reste limité et circonscrit.
Sur les CDS, on a eu peu d'exceptions. On regarde sur les flux pour fin mai.
Plus de 200 salariés en exception sur le traitement des flux PGE.
On anticipe aussi les congés d'été. On regarde.
Sur les CRC, on est plutôt sur les 5 jours mais on a besoin d'un niveau de staffing en été, donc on regarde pour que des congés soient posés sur juin ou septembre.

Quelques cas de pressions locaux. On est intervenus et donc ça a dû être rectifié.

Edenred / Titres Restaurants : toutes les personnes qui ont des cartes pourront utiliser le nouveau plafond dès lors que le décret est paru.
Avance logement : pour toute personne qui a signé un compromis avant fin mars (sauf exceptions liées à un rdv avec le notaire décalé à cause de la pandémie, par exemple…il faut être dans la certitude).

FCS :
garde d'enfants, on verra toute à l'heure.

On va mettre dans le document la dimension signalétique pour éviter d'y passer un temps infini en explication.
Dans le changement de phase, on va clarifier les passages…

Climatisation : on a pris le point car il faut étoffer nos protocoles locaux sur les flux d'air.

On fait un point à 16h30 sur la procédure IRP, garde d'enfant et ajustement du document sur le déconfinement.

CGT : Nous avons saisi l’occasion de la réunion pour alerter la direction sur la publication anticipée des résultats et notamment sur les 600 ou 700 millions d’économies supplémentaires annoncés aux marchés.
La direction nous a répondu qu’elle respecterait l’accord (pas de plans de suppressions de postes en 2020 notamment) et que Frédéric Oudéa nous fera un point rapidement.

logo190

 

Informations supplémentaires

  • onesignal: 1
Lu 1192 fois Dernière modification le dimanche, 03 mai 2020 09:39
Connectez-vous pour commenter