jeudi, 23 avril 2020 12:51

Arrêts Covid 19 : communiqué intersyndical du 23 avril 2020 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Arrêts garde d'enfant - conjoints malades 

COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL DU 22 AVRIL 2020

Madame la Directrice des Ressources Humaines,

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire COVID-19 que nous vivons actuellement, une négociation s’est tenue et nos Organisations Syndicales CFTC, CGT et SNB ont été signataires de l’accord sur le maintien des rémunérations et le positionnement des jours de repos.

Cet accord comporte des engagements forts de la Direction de Société Générale en termes notamment d’emploi et de maintien des rémunérations.

Toutefois, depuis sa signature, le Gouvernement a annoncé que la couverture des personnes absentes pour garde d’enfant(s) et des personnes vulnérables serait modifiée et qu’elles passeraient de facto, à compter du 1er mai 2020, sur le dispositif du « chômage partiel ».

Dans la négociation de cet accord, Société Générale s’est notamment engagée à ne pas recourir, et cela s’entend de sa propre initiative, au chômage partiel durant tout le premier semestre. Or, ce changement gouvernemental de modalités pratiques crée de la confusion et des craintes dans l’esprit des salariés. En conséquence et afin de rassurer les salariés et clarifier ces éléments, nos trois Organisations Syndicales signataires vous demandent :

  • de réaffirmer l’engagement du maintien des rémunérations et avantages de l’ensemble des salariés concernés par un changement de situation lié au Covid-19 que vous avez pris dans cet accord et ce également dans ce nouveau cadre
  • et de clarifier votre engagement de ne pas recourir au chômage partiel qui ne doit pas venir à l’encontre d’un process gouvernemental imposé.

La crise sans précédent que nous vivons actuellement est suffisamment anxiogène pour que nous évitions aux salariés concernés des tracas supplémentaires d’une part. Et, d’autre part, il est important qu’ils ne soient pas pénalisés financièrement par ces nouvelles mesures adaptées, par les pouvoirs publics, en cours de dispositif.

La CFTC, la CGT et le SNB, signataires de cet accord, attendent donc de la Direction qu’elle respecte et maintienne les engagements qu’elle a pris dans cet accord en termes de rémunération pour sécuriser les salariés jusqu’au 30 juin.

Dans l’attente de votre retour sur cette demande, nous vous prions d’agréer, Madame la Directrice des Ressources Humaines, nos respectueuses salutations.

comintersyndical22avril

 

Informations supplémentaires

  • onesignal: 1
Lu 1304 fois Dernière modification le jeudi, 23 avril 2020 15:06
Connectez-vous pour commenter