mardi, 14 avril 2020 20:34

Déconfinement : "On doit réussir et on n'y arrivera pas seuls" - Caroline Guillaumin 14 avril 2020 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

"On doit réussir le déconfinement et on n'y arrivera pas seuls" - Caroline Guillaumin 14 avril 2020

Une nouvelle conférence téléphonique a eu lieu entre les syndicats représentatifs à la SG et la DRH Groupe, Caroline Guillaumin. Elle a débuté cette nouvelle conf call par : "j'espère que tout le monde va bien et que ce week-end vous a permis un peu de repos et de déconnecter complétement." Elle a fait ensuite un "bilan très rapide sur les semaines passées et a proposé de répondre à nos questions". Elle nous a informés que "Frédéric Oudéa va nous appeler pour faire un point (avant les résultats) jeudi pendant 1h1/2 sur les sujets d'actualité et répondre à nos questions".
 

"Où en est-on sur la gestion de crise ?"  par la DRH :
"La gestion de crise a été relativement rapide à se mettre en place si l'on compare avec les collègues du cac40, car on a l'habitude des crises à la SG mais aussi, car nous sommes implantés en Asie (et nous avons bénéficié de leur expérience dans un premier temps).
La gestion a été cohérente et uniforme dans le monde, au-delà de SGPM.
Sur les gestes barrières et le télétravail, on était en avance sur l'Angleterre, par exemple, et on est allés au-delà des dispositifs gouvernementaux.
On a vécu les problèmes des masques, du gel, des gants … comme tout le pays. Les difficultés d'approvisionnement commencent à aller mieux. On commence à avoir des masques et les commandes sont en cours.
Nous sommes en attente du déconfinement. On ne sait pas si c'est la médecine du travail qui fera  les tests  (mais de toute façon, on n'a pas les tests).
Pendant ce temps, le dialogue social est resté dense et efficace. L'accord a été signé et a permis de rassurer les collègues du monde entier.
Nous sommes actuellement sur le travail lié au déconfinement. On partage beaucoup avec le reste des DRH du cac40.
On va stabiliser le travail à distance grâce au travail des équipes IT. La montée des plateformes a été exceptionnelle.
On a acheté des portables pour le réseau. Il faut qu'on garde cette capacité de travail à distance.
On n'a pas encore la solution pour faire travailler tout le monde dans nos tours, par exemple.
On réfléchit aux conditions pour permettre le travail sur site pour l'avenir.
Quelle équipe va rentrer en premier ? Sous quelles conditions ? …. Ca dépend aussi beaucoup du gouvernement et des tests.
On va regarder BU par BU… tout en étant le plus uniforme possible. On a aussi du mal à évaluer le volume de la charge de travail dans un mois. Idem pour l'impact sur les résultats. Enfin, le report du dividende a généré la baisse de la P+i…."

Les prises de parole des syndicats se font par ordre alphabétique :
CFDT : quelle stratégie de déconfinement ? Quel impact sur les objectifs ? Notre modèle (notamment l'implantation internationale) est à revoir ?
=> CG : "notre groupe et notre modèle ont fonctionné. Nous sommes très résilients justement car notre implantation internationale est globale et nos équipes sont sur le pont. Notre entreprise fonctionne car les collègues sont au rendez-vous. Mais Frédéric Oudéa complétera jeudi."

CFTC : les 3 organisations syndicales signataires de l'accord ont écrit sur la baisse sur la P+i.
=> CG : "vous connaissez la formule de la P+i. Nous allons vous répondre et vous avez vu que le dividende est reporté au moins jusqu'en octobre. Et dans ce cas, on verra l'impact sur la p+i. D'ici octobre, on ne peut rien faire."

On voit des alertes qui remontent les risques opérationnels et en parallèle on demande à poser 10 jours de congés.
=> CG : "les choses se passent plutôt bien…. Mais remontez les cas, car il ne faut pas qu'il y ait une "sur interprétation des managers".
Aujourd'hui, les gens sont contents de se reposer et de ne pas devoir bosser toute la journée, s'occuper des enfants."

CGT : Ce qui a marqué la période depuis notre dernier échange aura été la violence absolue du mois qui vient de passer.
Elle s'est accompagnée d'une très grosse charge pour les équipes (dont les équipes syndicales) pendant ce mois passé.
Pour nous, ne serait-ce que pour maintenir le lien avec les collègues sur site, distants ou chez  eux, cela a nécessité de développer des liens nouveaux pour ne pas perdre le contact avec les salariés des différents secteurs et beaucoup de communications écrites (ce qui n'est pas le meilleur moyen pour un échange de fond).
On peut se féliciter d'avoir pu travailler en intersyndicale sur les sujets sanitaires et sociaux.

Si dans les centraux les choses ont été relativement rapides et simples à mettre en place, la crise sanitaire a nécessité une bonne semaine, voire 15 jours dans le réseau, pour se stabiliser et avoir une situation qui respecte les mesures de sécurité indispensable.

L'accord SG sur la rémunération et les congés a créé une seconde avalanche de réactions et de problèmes à régler, à BDDF, mais pas que …

Notamment, du fait de la brutalité de mise en œuvre et la maladresse de l'application industrielle de l'accord.

=> exemple : La forte activité sur le Prêt Garanti par l'Etat (PGE): Les collègues ne peuvent pas comprendre la situation dans laquelle on les place car ils ont une grosse activité et une responsabilité importante pour répondre aux demandes. On risque gros sur notre réputation si on se loupe…. Et pour longtemps.
Ce n'est pas le moment de mettre tout le monde en congé 10 jours.
D'autant que les autres banques commencent à faire des campagnes du publicité (Crédit Agricole,Banques Populaires, etc).

Par ailleurs, une discussion est nécessaire sur la neutralisation de l'impact sur la P+i comme demandé par les OS (Frédéric Oudéa a toujours parlé de compenser la rémunération fixe stagnante par du variable collectif - intéressement et participation).

CG : "oui, la violence a été importante et même le réseau a fait du mieux possible.
Pour les congés, le réseau n'a pas géré à la tête du client. Nous avons industrialisé mais il y a bien 2 points dans l'accord : 10 jours sauf pour certaines situations. Je l'ai dit au réseau (notamment pour le PGE). Il faut une application intelligente et remontez-nous les cas débiles.
Il ne faut pas perdre de vue que nous sommes dans la récession la plus importante depuis la seconde guerre mondiale. Je pense qu'il faut être honnête, la situation va être compliquée dans les mois qui viennent. A part les PGE, il n'y a plus beaucoup d'activité…. Et dans 15 jours, les PGE risquent de se tasser. J'espère que tout ça sera faux et qu'on va reprendre l'activité dans peu de temps, mais je ne vis pas chez Disney.  Donc :
1/ on doit remonter tous les problèmes locaux et je le ferai personnellement respecter (application intelligente, équitable et honnête).
2/ vous avez raison de parler de la réputation. On tente d'avoir des entreprises qu'on a accompagnées et qui peuvent témoigner plutôt que de faire une campagne de pub."

SNB : Le dialogue social, par rapport aux autres banques, est plutôt équilibré.
Impact sanitaire à la SG ? Quelle stratégie liée au déconfinement ? Quel lien avec les salariés en dispense d'activité ? Quel impact sur les congés posés cet été ?

CG : "Les garanties au-delà du 30 juin ? on n'y a pas réfléchi. C'est tellement loin dans ma tête et on n'a pas encore les résultats du groupe. Mais sur les congés de cet été, le mois d'août reste toujours un mois vide en terme d'activité en France. La vraie question reste sur notre capacité à faire tout pour la sécurité de nos collaborateurs (au-delà des dispositifs gouvernementaux).
On va avoir un vrai risque psychologique de déconfinement (travailler dans un open space avec un esprit serein).
Le 11 mai est symbolique car on ne va pas tous pouvoir se retrouver dans la tour à 12.000 du jour au lendemain…. On ne sait pas faire.
On travaille sur ces sujets. On réfléchit sur les roulements, le télétravail… repenser les espaces de travail ? comment gérer les ascenseurs ?... On va y travailler avec vous car j'ai besoin de voir avec vous l'acceptabilité. Et avec la médecine du travail sur leur domaine de compétence.
On doit inventer des solutions pour les gens qui ne veulent plus revenir ou ceux qui veulent revenir à tout prix….
On doit revoir les espaces de travail, l'organisation du travail, la restauration, etc… il va falloir travailler sur tout ça. On doit apprendre à "inter agir".
On a bien réussi à travailler avec des gens qu'on ne voit pas. Il va falloir apprendre à le faire de façon plus stabilisée.
On n'a pas de vision sur l'état d'esprit de nos collègues mais on a mis en place des outils pour l'avoir (Préventis, enquête, formation rapide, etc). On ne doit pas faire de compromis sur la sécurité de nos collègues.

On n'a pas fait de pub (comme le Crédit Agricole, les Banques Populaires, etc) car BDDF avait peur de se retrouver avec trop de demandes de la part des clients. Il ne faut pas motiver en ce moment les clients à venir en agence. On va plutôt faire des campagnes après pour montrer à quel point on a été efficaces et qu'on a bien accompagné les clients.

Malgré le confinement en Inde et en Roumanie, les sujets n'ont pas posé de gros problèmes. La paye est sortie. Les équipes RH ont fait un gros boulot.

Concernant le télétravail dans le réseau, on a fait un stress test grandeur nature. On a fait confiance aux staffs et on a eu raison.

On ne vit pas le confinement partout pareil. Il y a même des endroits où il est remis en cause, là où il y a peu de cas, par exemple.
On ne va pas gérer Paris comme Bordeaux, mais ça va dépendre des choix des gouvernementaux.

Nous avons des interactions avec le Ministère du travail. Mais à part le "11 mai", on ne voit pas grand-chose.
La réunion avec Frédéric Oudéa servira peut-être à avoir plus d'informations (par la FBF).

Je ne veux pas communiquer tant qu'on n'est pas sûrs et d'avoir eu quelques discussions avec les BU, le ministère, etc."

Caroline Guillaumin a conclu par :
" On doit réussir le déconfinement et on n'y arrivera pas seuls. Faites-nous part de vos propositions et vos réflexions."

valmy750

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 3411 fois Dernière modification le jeudi, 23 avril 2020 15:10
Connectez-vous pour commenter