jeudi, 12 mars 2020 10:09

Suspension du télétravail - question / réponse - 12 mars 2020

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

De : Salarié
Envoyé : jeudi 12 mars 2020 09:42
À : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Objet : TR: [POUR INFORMATION] Nouvelles mesures de prévention du Groupe concernant le COVID-19 (Coronavirus) - Suspension du télétravail

Bonjour,

Je prends connaissance de la communication groupe concernant le dispositif de continuité d’activité concernant le COVID.

Je ne vous cache pas que je suis très inquiet à ce sujet, prenant les transports en commun au quotidien et étant père de 2 enfants.

Je comprends que la SG est des problèmes d’infrastructures techniques mais j’ai du mal a accepter que le groupe ne se donne pas les moyens nécessaires de « protéger » l’ensemble de ses collaborateurs !

L’activité sur laquelle je suis n’est pas considérée comme étant vitale ou critique et je comprends que je vais devoir continuer à aller travailler sur site en prenant un risque tous les jours alors que les autres pays européens prennent des mesures plus radicales.

Pensez-vous que ce soit une position ferme de la direction et des risques ?

Merci d’avance,

Cordialement,

------------------------------------

De : cgt sg [mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.]
Envoyé : jeudi 12 mars 2020 10:03
À : Salarié
Objet : [POUR INFORMATION] Nouvelles mesures de prévention du Groupe concernant le COVID-19 (Coronavirus) - Suspension du télétravail

Bonjour,

Merci d’avoir partagé votre sentiment et votre crainte face à la suspension du télétravail. Malheureusement, la situation évolue de jours en jours (et d’heure en heure). La cellule de crise nationale tente de lisser les effets du coronavirus. Pour l’instant, il n’y a pas de cas avérés à la SG et nous ne pouvons que nous en féliciter. La crainte de contamination et les mesures mises en place doivent obligatoirement permettre de gérer 2 fronts (la maladie et nos emplois).

Concrètement, si la direction a pu augmenter le télétravail et le travail alterné dans un premier temps, l’évolution probable en stade 3 pousse à privilégier la sécurité des activités critiques, sans pour autant délaisser les autres activités (toutes aussi indispensables à notre communauté de travail). Toute la bande passante leur est donc attribué pour l’instant (ainsi que les salariés qui ont un avis médical). Parallèlement (et ce n’est pas dans le mail de la direction) des moyens supplémentaires d’augmenter les possibilités de télétravail sont en cours d’acquisition. L’objectif est de stabiliser le PCA et de permettre au BU / SU de s’organiser pour ne pas faire prendre de risque aux collègues.

Enfin, pour finir, provisoirement, les délégués nationaux des syndicats sont réunis à 14H sur le sujet. Ce sera aussi l’occasion de remonter les craintes que cette décision génère.

Cordialement

Philippe Fournil

Délégué national de la CGT Société Générale.

--------------------------------------

De : COMMUNICATION GROUPE <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;
Envoyé : mercredi 11 mars 2020 19:40
Objet : [POUR INFORMATION] Nouvelles mesures de prévention du Groupe concernant le COVID-19 (Coronavirus) - Suspension du télétravail

 

Bonjour,

Compte-tenu de l’évolution de la situation du Covid-19 à date, comme annoncé la semaine dernière, chaque BU/SU s’organise pour assurer la continuité de son activité, dans les meilleures conditions possibles et en cohérence avec le dispositif d’ensemble du Groupe.

Par mesure de précaution et pour assurer la sécurité de tous les collaborateurs, vous trouverez ci-dessous les nouvelles mesures mises en place ainsi qu’un récapitulatif des principales mesures déjà prises.

Concernant le travail à distance/télétravail :

Il est important de préserver notre capacité de travail à distance pour nos activités dites « critiques » au cas où la crise s’intensifierait ou se prolongerait (protection de nos salariés, protection des fonds de commerce et de l’activité de nos clients, projets réglementaires...). Cette capacité est aujourd’hui contrainte. Elle sera renforcée progressivement dans les prochaines semaines.

Dans cette période intermédiaire, il est nécessaire que chaque responsable de BU/SU dispose de toute la capacité nécessaire pour une allocation des accès à distance adaptée à la crise sanitaire actuelle, avec en particulier une priorité pour les activités vitales et critiques.

À cette fin, nous avons décidé de suspendre temporairement l’ensemble des dispositifs de télétravail tels que formalisés dans vos avenants (si vous en bénéficiez) et ce à compter du lundi 16 mars inclus. Chaque BU/SU est en train de procéder à une revue générale des moyens de travail à distance en vue d’une allocation optimale. Vous en serez informé par vos managers.

  • Cette mesure ne concerne pas les collaborateurs dont le travail à distance résulte d’une disposition particulière validée par le médecin du travail.
  • Chaque BU/SU va mettre en place graduellement le principe de la séparation en 2 équipes « Team Split » sur certaines activités « critiques » telles que définies dans son plan de continuité d’activité.

Concernant le quotidien au travail :

  • les formations prévues en présentiel et qui ne peuvent pas être transformées en formation en ligne ou en webcast sont suspendues à partir du lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre ;
  • les réunions, évènements, conférences,… en auditorium et en amphithéâtre sont annulées à partir de lundi 16 mars et pourront être remplacées le cas échéant par des présentations à distance ;
  • les réunions physiques sont limitées au strict nécessaire. Les échanges à distance (téléphone ou Skype) sont à privilégier ;
  • les visiteurs se rendant dans nos locaux doivent être limités au strict minimum.

Pour rappel :

  • les personnes travaillant en flex-office sont invitées à rester sur les mêmes postes de travail ;
  • l'immeuble Basalte est isolé depuis lundi 9 mars;
  • tous les collaborateurs équipés d'un PC portable sont invités à emporter leur matériel (ordinateur, chargeur et casque téléphonique) tous les soirs.

Concernant la gestion d’un cas suspect/ cas confirmé :

  • des mesures de nettoyage ainsi que des mesures d’éloignement de l’entourage direct* de travail, pouvant aller jusqu’à la quarantaine, seront mises en place si nous identifions un cas suspect/confirmé.

Dans ce contexte de forte mobilisation des moyens informatiques de la Banque, nous vous remercions pour votre vigilance en matière de cybersécurité. Des cas suspects d’auteurs de cybermenaces profitant de la situation du Coronavirus nous ont été signalés (phishing/demandes de rançon...).

Enfin, nous vous rappelons l’importance d’adopter régulièrement les bons gestes**. Ils sont simples et efficaces. La vigilance de chacun d’entre nous permettra de préserver la sécurité de nos environnements de travail.

La Direction des Ressources Humaines

* Entourage direct : personne travaillant dans le même bureau et/ou dans un rayon de 3 mètres en cas d’open-space ou ayant été en contact prolongé (réunion, lors d’un déjeuner) avec la personne concernée dans les 24h précédant l’apparition des symptômes.

** Les bons gestes : éviter poignées de mains et embrassades, se laver fréquemment et soigneusement les mains avec de l’eau et du savon ou avec des solutions hydroalcooliques, éviter de toucher son visage avec les mains, privilégier les échanges à distance, éviter tout contact rapproché avec des personnes présentant des symptômes d'infection respiratoire : ex. fièvre, toux et difficultés respiratoires.

 

--------------

De : salarié 2

Envoyé : jeudi 12 mars 2020 09:45
À : CGT Société Générale
Objet : RE: [IRP] Coronavirus / PCA : Compte rendu du CSE des services centraux exceptionnel du 6 Mars 2020

Bonjour,

Un message du Groupe vient de suspendre le télétravail.

Quels sont les recours ?

A l’heure où :

  • Toutes les analyses épidémiologiques montre que l’urgence est de ralentir la contamination, en particulier en limitant les contacts (bureau, transports en commun, etc.)
  • Nous sommes nombreux à être entourés de personnes vulnérables (personnes âgées, immunodéprimées, avec des difficultés respiratoires)
  • Les écoles et structures collectives commencent à fermer
  • Les urgences sont encombrées et le materiel manque (respirateur, protection des soignants, etc.)
  • Le Groupe se dote depuis des années de technologies Cloud, en particulier Office365 -incl Skype et Outlook- et One Drive (et se vante de sa compétence dans ce domaine)
  • Les grèves de cet hiver ont montré la capacité des employés à télétravailler
  • La fibre ou l’ADSL permettent à la grande majorité des employés d’avoir une bonne connexion de chez eux
  • Les entreprises auxquelles nous aimons nous comparer (ex. Google) demandent à leurs employés de rester chez eux autant que possible
  • Les écoles et structures collectives commencent à fermer

Ce message est inacceptable.

Il est

  • Dangereux, car il pousse les employés SG à devenir des vecteurs de contamination – et donc de mise en danger de la société
  • Insultant, car il considère que la santé des employés est secondaire
  • Stupide, car il dégrade une situation déjà peu satisfaisante

Comment isoler les bâtiments si on force les personnels à prendre des transports où la promiscuité le dispute à l’insalubre (barre du métro, etc.) ?

Merci d’avance de m’indiquer les voies de recours face à ce message.

Cordialement

Salarié 2

--------

De : cgt sg [mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.]
Envoyé : jeudi 12 mars 2020 10:29
À : salarié 2
Objet : RE: [IRP] Coronavirus / PCA : Compte rendu du CSE des services centraux exceptionnel du 6 Mars 2020

Bonjour,

Merci d’avoir partagé votre sentiment et votre mécontentement face à la suspension du télétravail.

Malheureusement, la situation évolue de jours en jours malgré les mesures prises au-delà de la SG, au niveau national.

La cellule de crise nationale de la SG tente de lisser les effets du coronavirus. Pour l’instant, il n’y a pas de cas avérés à la SG et nous ne pouvons que nous en féliciter. La crainte de contamination et les mesures mises en place doivent obligatoirement permettre de gérer 2 fronts (la maladie et nos emplois).

Concrètement, si la direction a pu augmenter le télétravail et le travail alterné dans un premier temps, l’évolution probable en stade 3 pousse à privilégier la sécurité des activités critiques (qui n’étaient pas en travail à distance jusqu’à présent), sans pour autant délaisser les autres activités (toutes aussi indispensables à notre communauté de travail).

Toute la bande passante leur est donc attribué pour l’instant (ainsi que les salariés qui ont un avis médical). Parallèlement (et ce n’est pas clairement dans le mail de la direction) des moyens supplémentaires d’augmenter les possibilités de télétravail sont en cours d’acquisition. L’objectif est de stabiliser le PCA et de permettre au BU / SU de s’organiser pour ne pas faire prendre de risque aux collègues et de limiter au maximum le temps de la suspension.

Enfin, pour finir, provisoirement, les délégués nationaux des syndicats sont réunis à 14H sur le sujet. Ce sera aussi l’occasion de remonter les craintes et le mécontentement que cette décision génère.

Cordialement

Philippe Fournil

Délégué national de la CGT Société Générale.

Lu 404 fois Dernière modification le mardi, 24 mars 2020 17:51
Connectez-vous pour commenter