lundi, 19 octobre 2020 09:49

Les infos du 19 Octobre 2020 : Ploutocratie - Projet Ganesh Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(18 Votes)

PLOUTOCRATIE       
Le propre d’un suffrage censitaire est que le poids d’un électeur dans ce système est directement fonction de sa richesse. Ainsi en a-t-il été pour l’élection du représentant des salariés dans le cadre de l’ARSA, qui a permis d’écarter les représentants des salariés du tour final et au candidat de la direction d’arriver largement en tête en nombre d’actions – sinon de voix - exprimées. Malgré cela, nous avons des raisons de nous réjouir. Nous voudrions tout d’abord remercier tous ceux d’entre vous qui ont apporté leurs voix aux candidats soutenus par la CGT. Grâce à vous, Morgane et Filip ont réuni près de 1 million de suffrages, affichant ainsi de loin la plus forte progression entre le nombre de sponsors et celui d’électeurs (un multiple de 9, ou presque). C’est le résultat d’une belle campagne de leur part, et de l’intérêt suscité par les questions qu’ils ont soulevées au sujet des décisions prises ces dernières années au Conseil d’Administration. C’est également porteur d’espoir pour la prochaine élection de vos vrais représentants au Conseil d’Administration qui se déroulera au mois de janvier et qui, elle, sera réellement démocratique : un salarié = une voix. Mais d’ici là, il y aura une autre élection au suffrage censitaire prévue par la loi PACTE qui, décidément, aime ce mode de scrutin : ce sera celle de vos représentants au Conseil de Surveillance du fonds E, celui qui gère les titres SG de votre épargne salariale. Comme il s’agit d’un scrutin de liste et non plus d’une élection uninominale, nous invitons d’ailleurs les autres candidats à l’ARSA à venir travailler avec nous pour cette nouvelle élection.

GANESH
Pendant que la direction s’affaire à verrouiller l’accès au Conseil d’Administration ou à communiquer à tout va que la situation est sous contrôle, les médias et les analystes se montrent beaucoup plus sceptiques. Ils rejoignent en cela les critiques que la CGT formule depuis des années, par exemple sur son obsession à vouloir tailler sans cesse dans le réseau et les salles de marché. Résultat, ces dernières sont aujourd’hui sous-dimensionnées par rapport à la concurrence et ce ne sont pas les 450 millions d’économies supplémentaires annoncées en juillet qui vont améliorer les choses. Il semblerait d’ailleurs que ces coupes soient difficiles à trouver dans une entité déjà sévèrement éprouvée par les plans précédents. Que dire par ailleurs du projet Ganesh de fusionner les réseaux de BDDF et du Crédit du Nord alors que le premier n’a pas encore absorbé le choc des dernières réorganisations et que les différences entre les deux entités sont très importantes à tous les niveaux ? La très brève période d’étude officielle qui se terminera fin novembre est cependant l’occasion pour la CGT de faire remonter vos remarques, questions et observations sur ce projet. Ce sont elles qui nous permettront de nourrir un débat utile et constructif. Pendant ce temps, le cours de l’action fluctue au gré des rumeurs de vente de nouveaux bijoux de famille (Lyxor), ou carrément d’absorption par des concurrents plus gros. Dans ce contexte incertain, il est plus que jamais nécessaire pour les salariés d’avoir des représentants en mesure de contester les faux pas économiques et sociaux, et de défendre fermement la pérennité de nos emplois.

 Le fichier PDF avec le dessin de Tif      Le fichier PDF avec le dessin de Moon   
(Rappel : vous devez vous connecter au site avant de cliquer sur le lien pour avoir accès au fichier PDF).

 tif ganesh

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

cgt ganesh

Lu 2702 fois Dernière modification le lundi, 19 octobre 2020 10:24
Philippe FOURNIL

 Délégué national de la CGT SG

https://www.flickr.com/photos/pf92400
Connectez-vous pour commenter