jeudi, 03 juin 2021 12:05

Cellule de crise Covid - 3 juin 2021 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

crise sanitaire - 3 Juin 2021


Direction : P. ANTONIAZZI, C. BIANCHI, L. BOURDIN, L. LAGRANGE

CGT : L. LEFEBVRE, P. FOURNIL , L. PERREAUT

Coralie Bianchi : « Désolé pour le délai très court de convocation, mais nous attendions le protocole paru hier soir. Les mesures s'appliquent au 9 juin et les délais sont courts pour communiquer au personnel et dialoguer avec vous en amont ».

Chiffres centraux : Taux d'occupation des immeubles constaté à la Défense (max 14%, moyenne à 13%), Val De Fontenay (max 9%, moyenne à 8%), soit +1% par rapport à la semaine dernière.
Cas Covid Confirmés : 34 cas la semaine dernière (+3). 
Vaccination : En IDF, moins de 200 pour les 1eres injections.    
Retard dans les livraisons de moderna et Pfizer.

TAD : Depuis le mois d’avril, on est en moyenne entre 33 et 40% de connexions sur l’ensemble des personnes dotées. Les congés expliquent les fluctuations. Taux stable.

Au 27/05 :        
·       CDS : 40% de réalisations (objectif de 55%)

·       CRC : 38% objectif de 62%
·       Front office : 28%  - objectif de 50%            
·       AEP :  50 % objectif de 58%             
·       Il y a une baisse liée à reprise de l’activité qui a nécessité une présence parfois plus importante sur ces dernières semaines.

Cas covid :        
S16 : 83 cas avérés, 70 cas contacts, 5 agences fermées (plateau haut)
S20 : 16 cas avérés, 33 cas contacts, 0 agence fermée   
S21 : 17 cas avérés, 29 cas contacts, 2 agences fermées
Pas de visibilité sur la vaccination.

Protocole national sorti hier,   
Centraux  (Coralie Bianchi) :     
D'ici le 9 juin, retours sur site si besoin en termes d'activité (pour les centraux).

Au delà, il n'y aura plus 100% de télétravail, le protocole parle de nombre de jours de télétravail. En privilégiant la sécurité des collègues, retour progressif sur site (respect des jauges 50% maximum d'occupation des immeubles et des mesures sanitaires) en attendant le 1er octobre (atterrissage de l'accord télétravail).       
L’outil de présence sur site sera à remplir :        
1 jour de présence sur site minimum, jusqu'à 2 jours max, pour la 1ere semaine.             
Au-delà de la première semaine, sur site 2 jours mini, 3 jours max.

On réouvre tous nos immeubles et la restauration collective (respect de la jauge max et 2 mètres de distance, possibilité de déjeuner au bureau, déclaration des créneaux dans l'outil pour gérer les flux, distributeurs réouverts, etc).

Port du masque obligatoire, nettoyage quotidien, poubelles spécifiques, sens de circulation, salle de réunion à 50% des capacités d'accueil, voyages avec accord du patron, auditoriums réouverts en septembre, tous les pots de départs sont suspendus). On regardera avec bienveillance les personnes fragiles qui devraient reprendre dans le même principe.

Sur le réseau (Luc Lagrange) :  
Même tonalité, 1ere priorité : respect des règles de distanciation.

Mais il existe des modes de fonctionnement très différents car certains sont déjà sur site ou partiellement.
On vise à un retour sur site à 2 jours, pour ceux qui sont à 100% en TAD.           
Pour les gens partiellement en TAD, pas de changement d'ici à fin juin - sauf si reprise rapide d'activité et nécessité (si le travail ne peut être fait à distance).  
On veut supprimer les virements externes via URTA à distance. Le risque sanitaire était plus important que le risque opérationnel, mais avec le déconfinement, on revient sur ce risque. Les équipes en CDS vont donc être concernées avec le retour, tout en respectant la priorité de la jauge.

Avec les congés scolaires, il y aura mécaniquement un retour plus important (dans le respect des jauges).
A partir de septembre, notre ligne directrice nous amènera à l'accord cible pour le réseau en octobre, comme dans les centraux.

Demandes CGT : Nous avions dit ok pour cette convocation précipitée (hier) pour cette réunion, sous réserve que le débat et les échanges en SSCT centrales était respectés. Il faut garder les prérogatives de chaque périmètre de responsabilité. Nous tenons à cette cellule de crise nationale, qui permet de trancher des interprétations et de stopper des dérives locales, mais il faut laisser aux instances les échanges nécessaires.

La parution hier du protocole gouvernemental va certainement nécessiter un délai de stabilisation des communications gouvernementales (les annonces des ministres sur les plateaux télé ont souvent créé du flou et du bruit pour rien). Et cela va nécessiter des convocations des SSCT ou IRP locales pour régler les inévitables questions.

Réponses de la direction aux questions CGT :  
Equipement de Laptop pour les AS :
Luc Lagrange : on va vérifier que cela a bien été fait.

En attendant le déploiement du télétravail (au 1er Octobre), il faut revoir le problème de la prise en charge des frais de restauration ?        
Direction : Titres restaurants : on basculera avec l'accord télétravail le 1er octobre.

Alerte particulière, la période est très tendue psychologiquement dans certains secteurs (géographiques ou sur certaines activités). Certains collègues ont très mal vécu la période et celle qui s'annonce nous inquiète de ce point de vue. Il faut faire attention aux messages qui vont passer les consignes…
Direction : on va accompagner individu par individu, et aussi par une cellule psychologique.

Pour les vaccins sur le temps de travail, il faut que ce ne soit pas seulement à la Médecine du travail (il existe des vaccinodromes, des possibilités par la médecine de ville). La médecine du travail (interne ou externe) est indispensable mais il faut aussi permettre la vaccination par tous les moyens.

Réseau : il a déjà fallu calmer les velléités de retour sur site. Certains avaient déjà annoncé la fin du TAD en CDS fin mai.        
Demande de messages clairs aux managers pour éviter les surprises et en discuter avec nos élus avant déploiement ou modifications des organisations actuelles.

Luc Lagrange : On voulait vous informer en priorité, pour ensuite faire le debrief avec la SSCT et voir la situation avec eux aussi.

On va s'assurer que les lignes directrices soient bien partagées par les DR pour qu'il y ait un traitement similaire des collègues. Le 9 juin une cellule de crise BDDF se réunira et une communication partira ensuite pour les collègues en reprenant ce qu'on vient de vous annoncer.

Il y a un an, il n'y avait pas de TAD à BDDF, il y a aujourd'hui 30% à 40%. Le projet va continuer à se déployer. Le déploiement des dotations va créer des sentiments d'iniquité, mais c'est incontournable.

Concernant les réunions des IRP, les réunions centrales et nationales restent comme depuis début septembre.

Un message ( cf ci dessous le message qui a été envoyé ) va partir d'ici demain soir adressé aux collègues pour les informer.

 
 
cellulecrise3juin

 

Message à l’attention des collaborateurs des Services Centraux d’Ile-de-France et décentralisés, hors réseau et hors filiales.

 

Chers collègues,

Nous espérons que vous et vos proches vous portez bien. Comme nous l’avions envisagé lors de notre message du 21 mai dernier, le nouveau protocole sanitaire en entreprise nous permet d’organiser à partir du 9 juin un retour sur site pour l’ensemble des collaborateurs. Ce retour sur site sera progressif et s’effectuera dans le strict respect des règles sanitaires, en ligne avec les recommandations gouvernementales.

Notre priorité est de garantir la protection et la santé de chacun d’entre vous et de préparer progressivement la mise en œuvre de l’accord télétravail à l’issue de la crise.

Le retour sur site est progressif

La capacité d'occupation de nos immeubles sera limitée à 50% ou moins selon les spécificités des immeubles. Les immeubles et parkings actuellement fermés seront ré-ouverts à compter du 9 juin.

Chaque Business et Service Unit (BU/SU) devra organiser le retour de ses collaborateurs sur la base des éléments ci-dessous : 

·         Jusqu’au 11 juin : comme aujourd’hui, les collaborateurs qui le souhaitent peuvent revenir travailler sur site 1 jour par semaine.

·         Du 14 au 18 juin : l’ensemble des collaborateurs devra obligatoirement revenir travailler sur site 1 jour par semaine et si l’activité le nécessite ou si le collaborateur le souhaite, il sera possible de revenir sur site 2 jours par semaine.

·         À compter du 21 juin et au moins jusqu’au 1er Octobre* :  l’ensemble des collaborateurs devra obligatoirement revenir travailler sur site 2 jours par semaine et si l’activité le nécessite ou si le collaborateur le souhaite, il sera possible de revenir sur site 3 jours par semaine.

Le travail sur site reste toutefois inchangé pour les activités ne pouvant être effectuées à distance ou pour lesquelles la qualité de service ne serait pas garantie. 

Afin de de respecter la capacité maximum d’occupation de nos immeubles et de réguler les arrivées, les départs et les accès aux espaces de restauration, vous devez renseigner chaque semaine l'outil de gestion des flux (accessible sur la page COVID de l’intranet).

* le nombre de jours sur site pourra varier en fonction de l’évolution de la situation sanitaire

Le strict respect des gestes barrières sur site reste la règle

·         le port du masque est obligatoire dans tous les locaux Société Générale (salles de réunion, cafétérias, cantines, ascenseurs, etc.) et à votre poste de travail sauf si vous êtes seul dans un bureau individuel.

Le port du masque est obligatoire dans tous les open-spaces même si ces derniers ne sont pas occupés en totalité.

·         Seuls les masques certifiés AFNOR S76-001 / UNS1 (filtrage supérieur à 90 %) ou les masques chirurgicaux sont autorisés. L’utilisation de masques non certifiés est proscrite.

Une dotation appropriée de masques sera distribuée jusqu’au 25 juin dans le hall des immeubles.

·         Le sens de circulation dans les couloirs doit être suivi afin de respecter la distanciation minimale de 1 mètre.

·         Seuls les postes de travail autorisés doivent être utilisés : 1 poste de travail sur 2 reste toujours condamné pour garantir une distanciation minimale.

·         la capacité des salles de réunion est désormais fixée à 50 %.

·         La capacité des ascenseurs reste limitée en fonction de leur superficie avec port du masque obligatoire.

·         Du gel hydroalcoolique ainsi que du papier à usage unique sont mis à disposition des collaborateurs afin de leur permettre de nettoyer leur poste de travail et leurs objets personnels quotidiennement.

·         Les rassemblements dans les auditoriums ainsi que les autres événements collectifs en intérieur restent interdits jusqu’à nouvel ordre.

 

La restauration sur site étend son offre actuelle

A compter du 9 juin, les restaurants d’entreprise rouvriront afin de vous proposer une offre de restauration variée sur place ou à emporter. Il sera alors possible de déjeuner dans les salles de restauration prévues à cet effet, dans des conditions sanitaires strictes respectant la distanciation entre les convives (1 place sur 2).  Il sera aussi possible de déjeuner à son poste de travail mais il est interdit de déjeuner dans les salles de réunion ou dans les cafétérias d’étage.  

Afin de permettre de réguler le nombre de personnes dans les restaurants d’entreprise, nous vous demandons  de réserver chaque semaine votre créneau de restauration via l'outil de gestion des flux (accessible sur la page COVID de l’intranet), et de respecter les horaires que vous aurez indiqués.

Sans réservation de créneau préalable, il vous sera impossible d’accéder aux espaces de restauration. Le personnel en charge de la restauration appliquera cette consigne à notre demande et pour votre sécurité. Nous comptons sur votre bienveillance à son égard.

Par  ailleurs, nous vous rappelons que  le Groupe a mis en place un dispositif d'accompagnement médico-psycho-social pour l'ensemble des collaborateurs. N'hésitez pas à l'activer si vous en ressentez le besoin.

Enfin, notez qu’il peut être opportun de télécharger l'application du gouvernement TOUS ANTI COVID, visant à vous informer dans le cas où vous auriez été en contact avec un cas confirmé.

Nous nous réjouissons de vous retrouver prochainement dans les immeubles.

Cordialement,

La Direction des Ressources Humaines du Groupe

 

Pour vous aider et pour rester informés, les outils à votre disposition :

  • SG News, appli d'information, accessible sur les stores publics APP STORE ou GOOGLE PLAY (contenus accessibles en dehors du bureau, sans accès VPN) ;
  • sur base du volontariat, My BCM est un site où chaque collaborateur peut laisser ses coordonnées (mobile, e-mail) auxquelles le Groupe pourra adresser des informations en cas de crise ;
  • le numéro de crise : 0 8000 14000.
 

 

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 491 fois Dernière modification le lundi, 07 juin 2021 11:43
Connectez-vous pour commenter