mardi, 10 novembre 2020 11:35

Le point sanitaire - Covid (centraux et réseau) : Conf call du 9 novembre

Écrit par
Évaluer cet élément
(8 Votes)

Ramer dans le sable - 9 Novembre 2020 

Direction : Fredéric Clavière-Schiele (FCS), Xavier Amouret, Luc Lagrange, Valérie Migrenne, Michel Galiay, Olivier Delaporte

CGT : Ludivine Perreaut / Yoann Bérard / Philippe Fournil  
CFDT - SNB - CFTC

En Bref : On a bien l’impression de ramer dans le sable et de prêcher dans le désert. Si des choses avancent dans le bon sens, a contrario, ce que l’on pense souvent avoir résolu la semaine précédente (principalement les problèmes qui touchent BDDF), n’est pas appliqué, n’a pas avancé …. Voire, parfois est remis en cause la semaine suivante. L’absence de communication (ou d’instructions claires) permet de faire des pirouettes en local comme en national (bienveillance sur les horaires, prises en compte des difficultés de transports, ouverture sur filtrage, etc).

EXPOSE DE LA DIRECTION :        
1/ Taux d’occupation centraux parisiens

Sur les Tours Alicante Chassagne Granite, sur un potentiel de 12000 salariés, 508 passages aujourd’hui, soit un taux de 4%, en ligne avec les taux de la semaine dernière (3,80%) ;
VDF historique : sur potentiel de 4600 salariés, fin de semaine dernière, 266 passages, soit un taux de 6% ;
Dunes : aujourd’hui 165 passages sur potentiel de 5400, taux de 3% ;
Basalte : 2800, 470 passages aujourd’hui, soit 17% ;

Moyenne de la première semaine complète : 3% sur les TAC, 6% sur VDF historique, 3% sur les dunes, 17% sur basalte. Aujourd’hui, 4% sur les TAC, 3% sur les dunes et 17% sur basalte.
Nous avons un dispositif sur les Centraux qui est stabilisé, à Basalte cela pourrait évoluer à la baisse, les élections américaines étant passées.

CGT : il n’y a certainement pas besoin de vigiles dans les services centraux jusqu’à 22h. Après 20h/21h, les locaux sont vides. On pourrait maintenir les équipes de sécurité et incendie.        
Direction : on va regarder.

2/ Négociation télétravail : La réunion de négo du 2 novembre avait été reportée en raison de la mise en place du confinement qui nécessitait d’ajuster le dispositif. La prochaine réunion de négo est prévue le lundi 16 novembre à partir de 14h.

3/ Gestion du protocole du protocole de protection des collaborateurs contre la Covid : Nous serons en mesure de vous communiquer le document mardi après-midi ou jeudi matin. Nous aurons ensuite une réunion technique (pour écouter vos remontées) au plus tard début de semaine prochaine avant déploiement auprès des CSE.

4/ BDDF : Dans un souci d’homogénéité, et suite à la demande de certains syndicats, nous présentons l’organisation du travail à distance (TAD) par métier.

(Les % sont des maximums de présence)

  • Agences :
  • Métiers de CA, CC Essentiel, Premium, ADA : métiers très liés à la capacité de recevoir les clients. Pour maintenir niveau élevé d’ouverture d’agence, présentiel nécessaire. Maximum de 100% en agence ;
  • CGP : maxi de 60% de présence sur site. Diag épargne, souscriptions, … nécessitent présence en agence ;
  • CBP : maxi de 40% ;
  • CC Pro, RC Pro : maxi de 60%. Il sera peut-être nécessaire d’augmenter le temps de présence si besoin (ex : PGE) ;
  • DA/DAMS : maxi de 80% sur site ;
  • DAI : maxi de 60 à 80% sur site ;
  • CC PME : possibilité de faire beaucoup plus de choses à distance, maxi à 20%. Si besoin avec nouveau PGE, ça sera revu ;
  • ARC : 20/40 % ;
  • CODIR, plateau DEC/DCR/CAR, fonctions support hors logistique : le TAD est la règle. Présence sur site exceptionnelle.
  • CDS :
  • RDO, RT : maxi de 80%
  • Chargés de traitement : maxi de 40%
  • CRC :
  • CC : maxi de 20
  • Manager : maxi de 80%
  • AEP :
  • Front : maxi 20%
  • Flux : maxi 50%
  • Trade finance et middle : 40%
  • Filière risque : maximum de TAD, quasi tout le temps. Il y a de temps en temps des besoins pour URTA ou traitement DEJ
  • Filière logistique : plus souvent appelée à être présente, pb pratiques (informatiques, techniques)
  • Filière RH : maxi 50%

Direction : Sur le travail à distance, tout le monde n’est pas équipé, nous avons anticipé les commandes pour équiper le plus possible de personnes, mais cet équipement n’est pas terminé, et tension sur les stocks. Délai de commande de 12 semaines sur les postes Novalight. 2500 postes supplémentaires commandés.

@Maia : nous n’avons pas de limite. Mode qu’on peut activer à chaque fois, à la demande.

Sur les formations à distance, « elles doivent pouvoir se faire… »

Recensement de toutes les personnes fragiles, ambition de trouver une solution pour chaque personne. C’est une priorité. Ce recensement s’opère par le canal de la RH.

% de personnes équipées : 53% en CDS, 22% en CRC, 72% en AEP, 40% en DR, siège à 100%

Taux de connexion : les tablettes Asia ne seront décommissionnées que la semaine prochaine. Nous n’avons pas les chiffres à ce jour. Ambition de les communiquer la semaine prochaine.

Constat dans le réseau : « les sujets se mettent en place de manière satisfaisante. »

Baisse de 10% cas Covid et cas contact par rapport à la semaine dernière. 8 agences fermées pour cause Covid.

Baisse de la fréquentation, mais sans que ce soit un effondrement, ce n’est pas la même situation qu’au premier confinement.

On a des demandes relatives à des renégociations de PGE.

Contrôles effectués dans des agences à l’initiative de la Gendarmerie Nationale, sans qu’il n’y ait de situation gênante constatée, les conditions sanitaires respectées.

5/ QUESTIONS DES ORGANISATIONS SYNDICALES

Les syndicats ont fait remonter les problèmes suivants :

  • Pression commerciale forte alors que fréquentation en baisse et clients peu à l’écoute.
  • Beaucoup de tableaux à remplir pour les DA, DCL… avec mise en place de plans d’actions, alors que les managers sont occupés à gérer les collaborateurs et les demandes clients
  • Prise en charge des Indemnités Kilométrique et parking
  • Crainte que personnes fragiles ne se déclarent pas du fait de la baisse de salaire.
  • Chiffres d’équipement plus détaillés pour CDS et CRC ?
  • Nombre de cas Covid dans les centraux
  • Taux de présence : calculé à la semaine ? à la journée ? demi-journée ?
  • Personnes fragiles : pourront-elles changer de statut quand les matériels seront livrés ?
  • Menace de sanction dans certains CDS si non-respect des règles sanitaires
  • Equipement tél portable pour négo amiable
  • Ecoles 1 jours sur 2 ou 1 semaine sur deux, on en parle pour les collèges, que fera-t-on ?
  • Optimisation TAD : communication ?
  • IRP : procédures ménage, points Covid… le protocole en tient-il compte ? consultation ?
  • Formations en présentiel

La CGT est notamment revenue sur :

  • Agences fermées / ouvertes sur filtrage: rideaux/portes restent ouverts ce qui empêche le filtrage.
  • Elearning en travail à distance annoncé à la dernière confcall, où en est-on ?
  • Ajustement pointeuses horaires variables quand annulation de trains par ex
  • Demande de bienveillance sur la souplesse pour l’adaptation horaire sur les transports en commun
  • Pas de limitation de licences sur @Maia : on ouvre à de nouveaux métiers ?
  • Prise en charge à 100% personnes fragiles
  • Prise en charge des indemnités kilométriques


­6/ REPONSES DE LA DIRECTION

Déclaration cas Covid dans les Centraux : on a des difficultés. Chiffre remonté de 51 cas Covid la semaine dernière. Manifestement ce chiffre est erroné parce que les salariés, au motif qu’ils sont en télétravail, considèrent qu’ils n’ont plus à communiquer les éléments auprès de l’entreprise. On a un vrai sujet de responsabilisation. C’est un problème si on a besoin d’eux, et cela pose un problème sanitaire. Mais la CNIL a interdit le recensement des cas covid lors du confinement en télétravail….

Transports en commun : à ce stade, dès lors qu’il n’y a pas de modification des règles des transports en commun, pas de substitut qui doit être mis en place. En Ile-de-France, les transports sont maintenus. Dans un certain nombre de cas et sous responsabilité managériale, pour les personnes sensibles ou habitant loin ou ayant des correspondances, un dispositif d’accompagnement peut être mis en place.

CGT : Exemple de la SNCF dans la région Nord qui communique le plan de transport TER maintenu à hauteur de 70% à 17h pour le lendemain, générateur de stress pour les salariés et difficultés pour s’organiser.

Direction : cela relève de la DR, il faut que la DR de Lille traite le sujet.  
(… et comme la DR dira qu’elle ne bougera pas tant que l’ordre du national n’est pas donné, le serpent se mord la queue… ce n’est pas satisfaisant. NDLR)

Personnes fragiles : le dispositif SG prévoit que pour les salariés fragiles et vivant avec des personnes fragiles, la position retenue est celle du chômage partiel. Pas de récupération des aides. Maintien des droits pour les congés, primes et P+i. Il y a effectivement un delta de 16% de la rémunération nette. Donc, soit on trouve une solution pour ne pas les écarter du travail, soit ils voient avec leur médecin pour se faire un arrêt.

Sanctions : Pas de sanction mais pédagogie sur le respect des règles sanitaires. S’il faut formaliser des rappels à l’ordre à des gens qui refuseraient d’appliquer les gestes barrières de manière récurrente, nous le ferons. Mais il y a une démarche pédagogique adaptée.

Adaptation des horaires si les collèges restreignaient l’accueil. Pas de position du gouvernement aujourd’hui sur le sujet. Si dispositif mis en place pour les collèges nous l’appliquerons.

Pression commerciale forte. Les objectifs ont été revus à la sortie du premier confinement alors qu’on n’envisageait pas un 2e confinement. Ils ne correspondent plus à ce que l’on pouvait atteindre. Les objectifs ne seront pas revus car travail extrêmement lourd et long, mais il est évident que le sujet est intégré dans l’esprit de la direction commerciale. Ce sera un élément objectif mais ce ne sera pas un élément obligatoire. C'est comme pour les sanctions, nous sommes dans le pédagogique même si dans le domaine sanitaire les exigences s'appliquent à tous.

Sur les tableaux à remplir, la direction prend le point mais il n’y a pas de tableaux supplémentaires liés à la crise.

Personnes à risques à BDDF : il faut qu’ils puissent travailler. L’équipement s’est fait par métier. Pour autant certains pourraient travailler à distance mais ne sont pas équipés, c’est sur quoi on travaille. 8000 laptops Nova déployés, 1200 @Maia déployées. Sur les droits @Maia, pas de restriction en nb.

Taux d’équipement par CRC : 27% Lille, 25% Lyon, 15% Marseille, 18% à Nanterre

Ouverture sur filtrage ne veut pas dire rideaux baissés. Cela veut dire s’assurer que la jauge n’est jamais dépassée. Cela ne veut pas dire portes ouvertes, c’est un accès contrôlé. Cela dépend des configurations. Le retour que l’on a, c’est que les jauges sont respectées. Je vais faire un rappel, faites-nous remonter les dérapages. On va revoir pour les ELS, c’est plus compliqué, et on va voir si le respect de la jauge pose problème

Téléphones pour négo amiable. Pas de problème d’approvisionnement, on va se rapprocher des CDS pour voir si c’est possible matériellement.

Formations en présentiel en CRC : elles sont exécutées dans le respect des conditions fixées dans le groupe. Nécessaires à poursuite de l’activité.

Bienveillance sur les horaires : oui et si problème, faites-les nous remonter.

@Maia : on a raisonné par capacité de travailler à distance pour les métiers qui peuvent le faire. Après que des gens ne soient pas équipés puissent basculer sur du TAD, @Maia est possible

E-learnings en travail à distance : instructions passées en local. On a expliqué qu’il restait un volume important de formation à distance à réaliser. Chaque manager doit faire le point avec son collaborateur pour les regrouper.

CGT : les instructions ont été données quand ? visiblement ce n’est pas ce qui a été compris en local. Ils ont bien assimilé qu’il fallait faire les e-learnings, mais pas en travail à distance…

Direction : après la dernière confcall. Je vais refaire une explication

Pointeuses : aucune remontée sur ce sujet. On prend le point et retour prochaine confocal

Allégement d’horaires : aménagement heure de départ et d’arrivée, aménagement et ou/réduction de temps de pause déjeuner mais pas de réduction du temps de travail. En particulier pour personnes en situation de longue distance de déplacement et personnes fragiles.

Au final, on peut déplorer le manque de clarté des directives BDDF qui sont interprétables et fatalement interprétées par les directions locales, notamment sur les adaptations d’horaires, les e-learnings à distance, l’ouverture sur filtrage, le nomadisme… et l’équipement des CC pri qui sont aujourd’hui exclus du dispositif de travail à distance. Ce sont les plus bas salaires qui se sentent sacrifiés, avec aucune mise place de télétravail aujourd’hui, contrairement aux promesses de la direction (e-learnings à distance) et aux exigences gouvernementales.

Prochaine confcall début de semaine prochaine mardi 17 novembre à 13h30.

confcall9novembre 

Lu 310 fois Dernière modification le mardi, 10 novembre 2020 11:40
Connectez-vous pour commenter