dimanche, 05 avril 2020 18:27

BDDF : Application de l'accord jours de congé - 5 avril 2020 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

De : FOURNIL Philippe ;
Envoyé : dimanche 5 avril 2020 18:10
À : MIGRENNE Valerie ;
Cc : CLAVIERESCHIELE Frederic ; LEFEBVRE LUDOVIC 
Objet : [IRP]

Bonsoir,

Comme évoqué lors de notre dernier entretien téléphonique, vendredi soir, j’ai fait le tour des DEC, DCR, CAR, CDS, AEP et CDS au sujet de la pose de jours de congés avant fin mai.

Malgré le courrier des organisations syndicales signataires de l’accord aux patrons de BU/SU, je n’ai pas trouvé d’entités où l’article 5 a été appliqué – pour l’instant.

Alors que nous avons longuement discuté, lors de la négociation, des salariés qui n’auraient que 5 jours de congé à poser, nous avons un problème lié à l’absence de bonne foi si l’article 5 ne s’applique finalement à personne.
J’exige donc d’avoir communication, avant la conf call de mardi, du nombre de dérogations prévues par entité (DEC, DCR, CDS, AEP et CRC) et par région.

Lorsque nos délégués locaux et représentants du personnel sont intervenus pour faire part du mécontentement et de l’exaspération liés à la précipitation et la brutalité dans laquelle les « demandes » de pose de congés ont été passées, parfois avant même la signature de l’accord,  il leur a été finalement répondu que le process n’avait qu’«un caractère prévisionnel » et qu’ «un dialogue entre le manager et le salarié sera instauré ».
Je pense qu’il est nécessaire de faire passer le bon message et de joindre l’acte à la parole en mettant à jour les instructions qui auraient été données.

Certaines directions locales l’ont d’ailleurs fait dès samedi.

J’exige également d’avoir communication, avant la conf call, des instructions transmises par BDDF car au-delà des points cités ci-dessus, toutes les entités ont parlé de « 5 jours de congés annuels à poser avant fin avril et des jours RTT à poser avant le 15 mai ». Si ce plan de marche correspondait bien aux ambitions de BDDF avant la négociation, celle-ci a donné un accord différent et la signature de l’accord engage les différentes parties – BDDF compris.

La CGT n’a pas pour habitude de regretter d’avoir signer un accord mais nous avons pour exigence vis-à-vis des salariés d’en faire correctement appliquer les dispositifs.

Soyez assurée que l’ensemble des élus et représentants CGT de BDDF attendent avec impatience, les suites qui seront données à ces dysfonctionnements.

Cordialement

Philippe FOURNIL
Délégué national de la CGT Société Générale

Lu 2365 fois Dernière modification le lundi, 06 avril 2020 08:09
Connectez-vous pour commenter