lundi, 19 janvier 2015 04:00

Dialogue social en France et Participation aux élections du Conseil d'administration à J+4 .... Il reste jusqu'à mercredi 21 janvier, 14h00

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Alors que les négociations avec le MEDEF sur l’avenir de la démocratie sociale risquent de chambouler toute la représentation des salariés et d’éloigner un peu plus encore le salarié de ses représentants, la participation aux élections du Conseil d’administration est dramatiquement basse (8% chez les techniciens et 9% chez les cadres). Certes le contexte pèse et peut faire apparaître ce scrutin comme secondaire. Mais ce serait une erreur de sous estimer les enjeux de ces élections. Il reste donc jusqu’à mercredi 21 janvier – 14h00 pour utiliser votre droit d’expression dans l’entreprise : l’abstention sera un argument de plus pour la direction de revoir cette élection.
Votez et faites voter CGT !

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La participation à 9h30 (cf aussi pj)

Nombre de votes par jour       

Collège TMB et non CADRES      

Date[>] Electeurs[>] Cumulatif[>] Pct / Jour[>] Pct / Tot

lundi 19 janvier 2015 [>]  20484[>]  1623[>]  0.33[>]  7.92

 

Nombre de votes par jour       

Collège CADRES 

Date[>]Electeurs[>] Cumulatif[>] Pct / Jour[>] Pct / Tot[>]

lundi 19 janvier 2015 [>]  23454[>]  2256[>]  0.38[>]  9.62

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Informations sur la négociation disponible sur le site de la CGT (http://www.cgt.fr ) :

 Informations sur la négociation disponible sur le site de la CGT (http://www.cgt.fr ) :

 

Démocratie sociale 2014

Une négociation interprofessionnelle nationale sur le dialogue social et la représentation des salariés s’est ouverte à l’automne 2014. Elle s’appuie sur un document d’orientation produit aprèsla Conférence sociale de juillet dernier.C’est l’occasion historique de faire le point sur la mise en œuvre du droit fondamental pour chaque travailleur de s’exprimer sur son travail et de participer, par l’intermédiaire de ses délégués, à la détermination collective des conditions de travail, ainsi qu’à la gestion des entreprises.

Dernière mise à jour : 19 janvier 2015

La dernière séance de négociations les 15 et 16 janvier a confirmé toutes les craintes manifestées par la CGT concernant la volonté du Medef de proposer une instance unique de représentation, appelé « conseil d’entreprise » fusionnant les mandats de CHSCT, CE, et DP. Les DS restant une instance à part, mais devant être désignés parmi les élus et siégeant uniquement au sein du conseil d’entreprise. Le CHSCT disparaitrait en tant que personne morale : il deviendrait une simple commission, facultative qui plus est, du conseil d’entreprise. Son budget, qui était celui de l’entreprise dans lequel il puisait selon ses besoins, serait donc désormais confondu avec celui du conseil d’entreprise. Pour la CGT, il s’agit d’un"laminage des droits des salariés, moyens et prérogatives de ces instances".. La CGT entend défendre les CHSCT et lance unemotion qu’elle propose à la signature des syndicats des entreprises pour "maintenir et conforter les CHSCT" Le Medef entend imposer un type de syndicalisme de plus en plus éloigné des salariés en réduisant de cette manière le nombre des mandats et crédits d’heures mis à disposition des représentants élus dans les entreprises. A titre d’exemple, dans les entreprises de 100 à 124 salariés les syndicats perdraient de 6 élus et de 600 heures annuelles. dans les entreprises de 500 à 749 salariés, la perte serait de 5 élus et de 396 heures annuelles. Quant aux millions de salariés des TPE pour lesquels la CGT revendique des véritables nouveaux droits à être représentés, le Medef propose un dispositif bancal et inopérant pouvant déboucher sur des commissions paritaires régionales sans représentants dûment élus par les salariés, sans prérogatives réelles pour ces représentants afin de répondre aux attentes des salariés des TPE. Ces commissions régionales ne disposeraient d’aucun moyen pour fonctionner. Ce serait un coup dur pour le lien de proximité entre les élus dans les entreprises et les salariés. Dans cette négociation, la délégation CGT est porteuse de propositions novatrices qu’elle a rendues publiques lors d’un point de presse le 13 novembre 2014. Pour nous, cette négociation interprofessionnelle doit traiter de la qualité et de l’efficacité du dialogue social dans les entreprises et de l’amélioration de la représentation des salariés. Une question nécessite de trouver des réponses : comment faire en sorte que ce dialogue social soit utile aux salariés individuellement et collectivement ?

Lire le document du Medef du 11 décembre adressé le 10 aux organisations syndicales. • PDF 418 ko •

Télécharger le dossier de presse avec les 6 fiches de propositions de la CGT pour les négociations sur la démocratie sociale • PDF 682 ko •

Point de presse CGT du 13/11/2014 • Flash Video 49.4 Mo •

 • Flash Video 62.1 Mo •

Fraternellement,

 

Lu 2379 fois Dernière modification le lundi, 18 septembre 2017 16:52
Connectez-vous pour commenter