jeudi, 12 mars 2015 09:00

Elections au Conseil d'Administration de la SG, le retour - mars 2015

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Bonsoir, 

Il y a près de deux mois, vous avez été appelés à voter une première fois. Le quorum n’ayant pas été atteint, vous êtes invités à renouveler votre vote et cette fois-ci de façon définitive. Le but est de désigner pour 3 ans vos représentants au Conseil d’Administration de la SG, là-même où se décident les grandes orientations pour les années à venir qu’il s’agisse de stratégie commerciale ou de politique RH. C’est pourquoi il est important que ces représentants aient la capacité de s’imposer dans les débats et d’y défendre vos intérêts. Ce n’était clairement pas le cas avec les titulaires actuelles, qui ont surtout brillé par leur effacement. Avez-vous entendu parler de leurs interventions? pas moi… Ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent, des plus théoriques aux plus pratiques

  • Fétichisme du ROE : il s’agit certes d’une mesure importante, mais qui doit aussi s’apprécier en fonction de sa soutenabilité dans le temps et non de la vitesse à laquelle l’objectif de 10% est atteint. La nécessité d’investir pour l’avenir doit primer sur la recherche de profits immédiats mais destructeurs de valeur à terme.  
  • Politique de rémunération : variable d’ajustement commode mais source de forts mécontentements qui mettent en péril la cohésion et la productivité des salariés. L’assaut donné par la direction dans ce domaine est multiple : radicalisation du caractère discriminant des variables, disparition ou limage des avantages complémentaires (Plan mondial d’actionnariat salarié, intéressement et participation, mutuelle, etc.), menaces sur les ajustements automatiques prévus notamment lors des mutations au sein de BDDF. Et je ne parle pas des soi-disants accords salariaux signés ces deux dernières années qui ne prévoient aucune augmentation pérenne. 
  • Politique de localisation et d'externalisation : ces dernières années ont vu se multiplier ou grossir les filiales hors de France traitant d’opérations jusqu’alors effectuées à Paris (Bucarest, Bangalore, Casablanca, etc.), ainsi que l’externalisation d’activités autrefois traitées en interne. Jusqu’où ce mouvement va-t-il se poursuivre? Touchera-t-il également BDDF ? à un niveau plus local, comment va se passer le basculement d’équipes entières de La Défense vers Val de Fontenay? cela fait plus d’un an que nous réclamons une discussion claire sur le sujet et elle devrait enfin s’ouvrir prochainement. 
  • Politique de gestion des projets informatiques : comment expliquer que l’éponge soit passée aussi facilement sur les dizaines de millions engloutis dans des projets qui n’aboutissent pas (voir l’exemple de Convergence) et nourrissent des prestataires externes pendant des années quand les salariés de la SG sont voués aux vaches maigres? 
  • Politique de gestion des données personnelles et des nouveaux moyens de communication : le nombre de documents produits par les différents services n’est pas garant de la clarté des règles applicables aux échanges que vous avez vis les différents moyens de communication que met l’entreprise à votre disposition. La direction est ainsi incapable de nous répondre clairement sur les délais d’archivage et les conditions de consultation/utilisation de ces enregistrements. Avec la généralisation des tablettes numériques dans le réseau France, ce problème va se poser avec encore davantage d’acuité. 

Ce ne sont là que quelques-uns des principaux sujets qui devront être débattus en Conseil d’Administration. Mais aussi dans les différentes instances représentatives du personnel. Et, cela va de soi, il est d’autant plus facile de s’y faire entendre que l’on dispose d’une assise électorale solide. C’est pourquoi je vous invite à voter pour les candidats CGT, qui sont les plus qualifiés pour défendre les intérêts à long terme des salariés et de l’entreprise face aux administrateurs désignés par la direction générale. Et je ne dis pas ça seulement parce que je fais partie de ces candidats! 

Pour voter, c’est simple. Connectez-vous à l’adresse suivante : https://vote.election-europe.com/CA-SG . Vous devrez vous identifier à l’aide des codes que vous avez dû recevoir chez vous fin février. Et si vous ne les avez pas sous la main, appelez le 01 42 14 35 73

Du jeudi 12 mars 11 heures au jeudi 19 mars 14 heures, votez pour vous! 

Cordialement, 

 

 

Emeric Uhring

Secrétaire du CE des Service Centraux Parisiens

Délégué du Personnel CGT

http://192.16.214.12/espacesyndicalcgt/

www.cgtsocgen.fr

 

 

Lu 2036 fois Dernière modification le lundi, 18 septembre 2017 16:51
Connectez-vous pour commenter